Skip to main content

BOD Thierry Couloumies

Tout comme son voisin occitan de Toulouse-Blagnac (lire notre article du 16 janvier), l’aéroport de Bordeaux-Mérignac a perdu 70 % de son trafic passagers l’an dernier. 70,6 % très précisément, avec un total de 2,3 millions de passagers (- 76,5 % pour le trafic international, – 61,9 % pour le trafic domestique). « Avec la crise de la Covid-19, l’année 2020 a été marquée par des résultats tristement historiques pour le transport aérien », commente Thierry Couloumiès, le nouveau président par intérim du directoire de l’aéroport (portrait ci-dessus), « mais le réseau aéroportuaire bordelais a déjà démontré, lors des précédentes crises, son fort potentiel à rebondir. Nous serons heureux de participer à la reprise des échanges très attendus par les entreprises et par tous les Néo-Aquitains dans leurs déplacements aériens personnels ou professionnels, même si le contexte reste incertain ».

Préserver les compétences, accélérer les investissements

Bordeaux-Mérignac entend suivre de très près les opportunités que les compagnies aériennes offriront dans les semaines à venir afin d’accélérer la dynamique de reprise. En parallèle, l’aéroport va accélérer ses investissements pour être « plus vert, plus durable et toujours plus sûr ». Pour poursuivre sa mission au service de son territoire, Bordeaux-Mérignac a défini un plan de résilience et de reprise. Ce plan couvre la période 2021-2023. Il vise à préserver les emplois et les compétences, et il prévoit 43 millions d’euros d’investissements, dont 8 millions en faveur de l’environnement. Parmi les chantiers programmés : le remplacement des façades monumentales du Hall B, l’extension de la capacité des salles de pré-embarquement dans le terminal « billi », les travaux liés à l’arrivée du tramway (toujours programmée pour l’an prochain) et la poursuite du « 45ème Parallèle » (immobilier tertiaire sur 7 hectares végétalisés et arborés à l’entrée de la zone aéroportuaire). Sans oublier le développement de nouvelles méthodes et infrastructures de sécurité et de sûreté : depuis le 1er janvier, l’aéroport de Bordeaux est reconnu par l’Etat comme « opérateur d’importance vitale ».

www.bordeaux.aeroport.fr

Photo © Sébastien Ortola / ADBM

Vous avez aimé ? Réagissez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Les champs obligatoires sont indiqués avec *.

Ce site utilise Akismet pour filtrer les commentaires indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.

7 Partages
Tweetez
Partagez7
Partagez
Buffer
Print