Contact

FlyAndGo

Vos envies de voyage au départ des aéroports du Grand Sud

Week-end en Suisse : 5 (très) bonnes raisons d’aller à Fribourg

Fribourg panoramique

L’avantage de la Suisse, c’est qu’il y a toujours un équilibre entre des activités culturelles variées, et une nature omniprésente dans chaque canton ou région. En plus, c’est pas loin, on décolle de tout le Grand Sud (Biarritz, Bordeaux, Marseille, Montpellier, Nice, Toulouse) pour Genève ou directement Bâle-Mulhouse-Fribourg avec diverses compagnies : easyJet, Hop!, Swiss, Etihad Regional. Si vous passez par Genève, c’est très simple : la gare jouxte l’aéroport, et en 1h30 on est à Fribourg avec l’Inter City. L’occasion d’un magnifique trajet le long du Lac Léman, avec une vue imprenable sur les Alpes Vaudoises, Lausanne et le vignoble de Morges.

Une ville d’art et d’histoire à multiples facettes

Dans la région de Fribourg, deux langues officielles – français et suisse-allemand – cohabitent, et trois régions s’entremêlent sur un territoire plutôt exigu : les Préalpes, la Ville de Fribourg et le Pays des Trois-Lacs. La ville se situe à 20 minutes de Berne et 20 minutes de Gruyére.

On peut dire que c’est une ville à multiples facettes : une cité bâtie sur deux étages, la vieille-ville médiévale toute en dénivelés, que l’on arpente d’églises en ruelles pavées. On appréciera les maisons charmantes datant des 16ème et 17ème siècles. Et la ville-basse, comme un petit village, qui borde la Sarine.

Fribourg pont entre vieille et basse ville

Suffisamment grande mais pas trop, (35 000 habitants intra-muros, et 65 000 avec les communes du Grand Fribourg), on se sent comme dans un grand bourg qui s’ouvre sur les collines et une nature proche, idéale pour des balades et randonnées.

Un peu d’histoire…

Fondée en 1157 par le Duc Berthold IV de Zaehringen, la ville, lovée dans les méandres de sa rivière, la Sarine, est reconnue comme l’un des plus vastes ensembles d’architecture médiévale d’Europe. Au fil des siècles, elle raconte l’architecture et l’artisanat d’autrefois aussi bien que les talents modernes. L’Art et l’Histoire ont tissé un lien d’amour à Fribourg. Huit siècles de création artistique ont façonné sa renommée, perpétuée par de nombreux artistes contemporains, tel Jean Tinguely, dont les œuvres ont acquis une reconnaissance internationale.

1 – Arpenter la Vieille-Ville

Pour apprécier l’architecture médiévale préservée de Fribourg : se promener jusqu’à la Cathédrale Saint Nicolas au quartier du Bourg, et admirer la vue à 360° sur la Vieille-ville et les Préalpes fribourgeoises. Se perdre dans les dédales de rues piétonnes est vraiment agréable, et propice à la découverte de charmants restaurants, en particulier la rue de Lausanne et ses boutiques d’artisans, librairies et cafés. À noter l’étonnante boutique d’objets rares et de parfums précieux, Rouge Coromandel. Le samedi matin se tient le marché devant l’hôtel de Ville et sur la Grand-rue, où l’on se presse pour déguster le jambon fumé à la borne, spécialité régionale.

2 – Visiter l’Espace Jean Tinguely-Niki de Saint Phalle

Fribourg retable abondance occidentale de Tinguely

Natif de Fribourg, Jean Tinguely a été l’un des plus grands artistes du 20ème siècle. Pour les 25 ans de sa mort, la ville a rendu un hommage festif fin 2016 à ce créateur/sculpteur de génie, très attaché à ses racines, et compagnon de Nikki de St Phalle, avec laquelle il forma un duo d’artistes atypique. Un univers entre art brut, surréalisme, et critique de la consommation moderne, avec par exemple (photo ci-dessus), le « Retable de l’abondance occidentale ». C’est à découvrir rue de Morat.

3 – Découvrir la gastronomie

Avec la ville de Gruyère à coté, la fondue est omniprésente ! La cuisine fribourgeoise est généreuse et néanmoins raffinée : la brasserie Le Gothard, une institution, propose de délicieuses fondues et röstis, charcuteries de pays, dans une déco 1900. En dessert, il faut goûter à la crème double, une tuerie ! Un lieu très apprécié de Tinguely à l’époque.

Fribourg est une ville jeune et dynamique, alors on va boire une bonne bière artisanale en ville au bar Les Trentenaires qui propose une carte variée (rue de Lausanne). Pour le poisson, direction la Basse-ville, et plus précisément La Clef. La truite, pêchée dans la Sarine, est un délice. Puis aller à la rencontre d’une friche alternative, le Port un café restaurant et jardin bio, lieu de rendez-vous des créatifs, enfants et associations.

4 – Prendre le « funi »

Le funiculaire fribourgeois a été mis en service en 1899 pour relier la ville-haute et la ville-basse. Bien pratique compte-tenu du dénivelé. Il est le seul d’Europe à fonctionner avec les eaux usées de la ville. La preuve par l’odeur ! Écolos, les Fribourgeois !

Fribourg funiculaire

5 – Comprendre les expressions fribourgeoises

Il faut discuter avec les locaux pour profiter de l’humour des expressions frigourgeoises en version originale ! On ne dit pas il fait froid, mais il fait « cru » ! On ne regarde pas, on « gugue ». Un vieux dialecte, le « bolze » est encore parlé en basse-ville. Les Fribourgeois sont très accueillants et sympas, et vous racontent volontiers des anecdotes sur leur ville, et les célébrités locales, comme le pilote de course Jo Siffert, tragiquement décédé en 1972 et grand ami de Tinguely, connus tous deux pour être de bons vivant.

La Fête patronale de la Bénichon, mi-septembre, est un moment convivial pour tous les habitants, qui célèbre la fin des moissons. On y mange la cuchaule (une brioche) à la moutarde de Bénichon, et la fameuse poire à Botzi (variété de petite poire en grappe).

Où dormir ?

L’Hôtel de charme Au Sauvage, situé dans la Basse-ville (Planche supérieure), est doté de toutes les prestations de confort, dans le cadre rustique d’une maison du 16ème siècle. Excellent petit déjeuner et fromages du pays.

L’Auberge aux Quatre Vents (route de Grandfey) propose 10 chambres thématiques soignées, et une très bonne table, dans le cadre romantique d’une grande maison de famille, donnant sur un grand jardin.

Et pour en savoir plus…

Il suffit de contacter l’Office de tourisme pour bénéficier d’un accueil chaleureux (merci à Eva Winters!) et de toutes les infos pratiques : www.fribourgtourisme.ch/fr. Rendez-vous également sur le site http://www.myswitzerland.com.

Votre vol direct pour Fribourg :

easyJet dessert l’EuroAirport de Bâle-Mulhouse-Fribourg au départ de Biarritz, Bordeaux, Montpellier, Nice et Toulouse.

Photos © Antoinette Paoli / FlyAndGo et Pierre Cuony / OT Fribourg

Voir aussi :

Donnez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Les champs obligatoires sont indiqués avec *.

27 Partages
Partagez6
Tweetez20
+11
Partagez
Buffer
Email
FlyAndGo
Contactez nous
Vous avez une question ? Contactez-nous au moyen de ce formulaire ou écrivez-nous à l´adresse : contact@flyandgo.fr
Merci. Nous vous recontacterons dès que possible
ABONNEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

Envies de voyage ? Avec FlyAndGo.fr, envolez-vous depuis les aéroports du Grand Sud, de Bordeaux à Nice en passant par Toulouse, Montpellier et Marseille, et profitez de nos informations, conseils, suggestions et bons plans.

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire de FlyAndGo.fr. C´est gratuit et votre adresse mail ne sera pas communiquée à des tiers.

  • Suggestions de voyages
  • Nouveautés des compagnies aériennes
  • Conseils d´experts du tourisme
  • Coups de cœur de personnalités
  • Bonnes adresses
All rights reserved © FlyAndGo 2015 - 2017

Merci de vous être inscrit à la Newsletter de FlyAndGo.

Pour le respect de la vie privée de nos lecteurs, l´inscription se fait en deux étapes.

Vous allez recevoir dans quelques instants un message à l´adresse que vous nous avez indiqué.

Pour valider votre abonnement à notre Newsletter, cliquez sur le lien contenu dans ce message, afin de confirmer votre adresse électronique.

Si vous ne recevez pas ce message, merci de vérifier le contenu du dossier "Courrier indésirable" ou "Spam" de votre logiciel de courrier électronique.

Cordialement

L´équipe FlyAndGo