Skip to main content

Thierry GarciaHumoriste, imitateur, Thierry Garcia est aussi une des voix des Guignols de l’Info. Il est en tournée actuellement dans toute la France avec son dernier spectacle intitulé « profession : voleur d’identité ». Le toulousain ne prend l’avion que lorsqu’il n’a pas d’autre solution.

Vous choisissez ce mode transport pour vos tournées ou vos rendez-vous professionnels ?

Je vais très souvent à Paris. Si je dois partir en tournée en France, je me suis imposé une règle : lorsque le temps de trajet dépasse les 2 heures et demie en train, je prends l’avion (rires).

J’essaie de ne pas prendre les compagnies low-cost, je n’aime pas du tout leurs méthodes, ça m’énerve de devoir fourrer tous les sacs dans la même valise ; Au final, on ne sait jamais combien on va payer et on se retrouve avec une surtaxe !

Avez-vous le temps de prendre des mini-vacances ?

Pas très souvent, je vais privilégier des destinations européennes, Venise ou encore l’Espagne.J’aime beaucoup la Costa Brava. Depuis Paris, je prends l’avion jusqu’à Perpignan, puis une voiture.

J’aime l’avion pour la rapidité même si je n’arrive pas vraiment à me faire à l’idée que ces engins arrivent à voler…

Et vos grandes vacances ?

Là, c’est dépaysement total… Vietnam, Ile Maurice, Seychelles, Guadeloupe, Martinique où il m’arrive de joindre l’utile à l’agréable, j’y vais pour un spectacle et je profite du lieu.

Mes plus beaux souvenirs naissent à Tahiti, j’aime les odeurs, la beauté des paysages, l’insouciance des habitants…

 Est-ce que l’avion ou les voyages vous inspirent ?

Absolument, le fait de lâcher prise m’aide à trouver des idées, des solutions… Dans l’avion, je dors, je lis, je mange, j’adore les repas à bord, ce petit service en plus, bien agréable.

Ce que je déteste ? Les escales… Mon pire souvenir : 24 heures pour aller de Paris à Venise, nous sommes passés par Stockholm !

Vous avez aimé ? Réagissez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Les champs obligatoires sont indiqués avec *.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez
Buffer
Print