Contact
Vos envies de voyage au départ des aéroports du Grand Sud

Jusqu’au 18 juin à Paris : Huang Yong Ping au Grand Palais

Paris Huang Yong Ping

Depuis 2007, des artistes contemporains de renommée internationale investissent la Nef du Grand Palais avec des œuvres magistrales conçues pour l’occasion. Après Anselm Kiefer, Richard Serra, Christian Boltanski, Anish Kapoor, Daniel Buren et Ilya et Emilia Kabakov, c’est Huang Yong Ping qui a relevé le défi. Représentant de l’avant-garde artistique chinoise, il a imaginé une installation spectaculaire, qui est aussi une réflexion sur les transformations de notre monde.

Huang Yong Ping est né en 1954. Avant de quitter la Chine pour s’installer en France en 1989, il faisait partie d’un mouvement radical appelé Xiamen Dada, dont le mot d’ordre était «Le zen est Dada, Dada est le zen». Personnalité centrale de cette génération, l’artiste marquait par ce slogan sa volonté d’inscrire son travail dans l’histoire de l’avant-garde occidentale tout en montrant la conformité de cette attitude avec le goût du paradoxe zen. Depuis vingt ans, les grands sujets de notre époque – conflits, économie, religion, nature – sont abordés par Huang Yong Ping dans des réalisations souvent comparées à des fables philosophiques.

Empires est une installation spécialement conçue pour Monumenta. Elle forme un paysage, constitué de huit collines de conteneurs, d’un serpent métallique soutenu par une grue qui se déploie comme une brume entre des montagnes, et d’un bicorne posé sur une arche, directement inspiré de celui porté par Napoléon à la bataille d’Eylau. La mondialisation est évoquée par ces conteneurs qui permettent la circulation des richesses. Le chapeau évoque l’éternelle volonté de pouvoir qui meut le monde, industriels, politiques, militaires, tyrans désirant tous porter ce fameux couvre-chef. Le reptile qui glisse sur l’œuvre, gueule ouverte, semble menacer l’ambition de ces puissants tandis que la boucle qu’il forme manifeste le caractère infini de ce cycle de gloire et de destruction. Ainsi composé, Empires répond à l’esthétique de la nef et de ses voussures de fer, témoins tardifs de la grande mutation de la révolution industrielle. Comme le firent avant lui certains impressionnistes, l’artiste décrit un paysage économique d’aujourd’hui, mais montre, sans jugement moral, en quoi notre époque obéit aux mêmes lois que les empires précédents et ne peut qu’être soumise au même rythme d’expansion et de décadence.

www.grandpalais.fr

Vous aimerez aussi

Vous avez aimé ? Réagissez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Les champs obligatoires sont indiqués avec *.

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Partagez
Buffer
Email
FlyAndGo
Contactez nous
Vous avez une question ? Contactez-nous au moyen de ce formulaire ou écrivez-nous à l´adresse : contact@flyandgo.fr
Merci. Nous vous recontacterons dès que possible
ABONNEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

Envies de voyage ? Avec FlyAndGo.fr, envolez-vous depuis les aéroports du Grand Sud, de Bordeaux à Nice en passant par Toulouse, Montpellier et Marseille, et profitez de nos informations, conseils, suggestions et bons plans.

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire de FlyAndGo.fr. C´est gratuit et votre adresse mail ne sera pas communiquée à des tiers.

  • Suggestions de voyages
  • Nouveautés des compagnies aériennes
  • Conseils d´experts du tourisme
  • Coups de cœur de personnalités
  • Bonnes adresses
All rights reserved © FlyAndGo 2015 - 2017

Merci de vous être inscrit à la Newsletter de FlyAndGo.

Pour le respect de la vie privée de nos lecteurs, l´inscription se fait en deux étapes.

Vous allez recevoir dans quelques instants un message à l´adresse que vous nous avez indiqué.

Pour valider votre abonnement à notre Newsletter, cliquez sur le lien contenu dans ce message, afin de confirmer votre adresse électronique.

Si vous ne recevez pas ce message, merci de vérifier le contenu du dossier "Courrier indésirable" ou "Spam" de votre logiciel de courrier électronique.

Cordialement

L´équipe FlyAndGo