Skip to main content

jean-luc-moudenc

Il y a un an, Toulouse se dotait d’une agence d’attractivité réunissant l’Office de tourisme, la Sem So Toulouse et l’agence de développement économique créée avec la Chambre de commerce et d’industrie. L’objectif était de constituer « une véritable force de frappe cohérente pour vendre Toulouse à l’extérieur et faire venir davantage de touristes, davantage de congrès et davantage d’investisseurs ».

Maire de Toulouse et président de la métropole, Jean-Luc Moudenc a dressé cette semaine le bilan du première exercice de l’agence So Toulouse qu’il conduit personnellement, avec notamment pour vice-présidentes Dominique Faure et Sylvie Rouillon-Valdiguié. Il a souligné que la plan stratégique de l’agence a été adopté tout récemment, que la ville de Toulouse s’est dotée, pour la première fois, d’un schéma directeur du tourisme, et qu’une agence de communication sera choisie dans quelques semaines pour la période 2017-2020. Elle sera chargée de mettre en place une stratégie d’image et de communication sur les trois axes tourisme – congrès – développement économique.

Une étude a déjà été menée sur la perception de Toulouse à l’international, notamment en Allemagne, en Espagne et en Grande-Bretagne. « Il y a une véritable distorsion entre notre dynamisme, le plus important des métropoles régionales françaises, et l’image que nous donnons à l’extérieur » constate Jean-Luc Moudenc. « Cette image est positive mais elle n’est pas à la hauteur de nos performances. J’ai la conviction que nous pouvons faire de Toulouse et de son agglomération une destination touristique plus évidente qu’elle ne semble aujourd’hui ».

www.sotoulouse.com

Photo © David Bécus

Vous avez aimé ? Réagissez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Les champs obligatoires sont indiqués avec *.

Ce site utilise Akismet pour filtrer les commentaires indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.

0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez
Buffer
Print