Contact

FlyAndGo

Vos envies de voyage au départ des aéroports du Grand Sud

Idée week-end : Strasbourg l’européenne, Strasbourg la romantique

Strasbourg Ponts Couverts

Célèbre pour son marché de Noël et son rayonnement « europtimiste », Strasbourg mérite d’être visitée toute l’année, surtout par un week-end ensoleillé, quand il fait bon se promener au bord de l’eau dans la Petite France, dans le quartier de la cathédrale et à travers les multiples parcs et jardins.

Le charme romantique de la Petite France

Dans le quartier de la Petite France, Strasbourg se fait ville d’eau, au sens vénitien du terme. On peut aussi penser à Amsterdam pour les vélos et tramways en arrière-plan. Mais avec la Petite France, Strasbourg a son propre charme, son propre romantisme. Les bras de l’Ill ont autrefois généré une intense activité comme en témoignent encore le nom de certaines rues et places : Meuniers,Tanneurs, Bain aux plantes… Ils font aujourd’hui le bonheur des flâneurs (et des canards).

Strasbourg Petite France

Prenez donc le temps de vous promener entre le Barrage Vauban et la Grand’Rue, à travers les quais, les ponts et les ruelles. À ne pas manquer : le Barrage Vauban (photo ci-dessous) avec, depuis sa terrasse, un large panorama sur la Petite France et une vue plongeante sur la Commanderie de Saint-Jean, construite au XIVème siècle (c’est aujourd’hui le domaine réservé des énarques, on ne visite pas…) ; les Ponts-Couverts (ils ont perdu leur toiture mais conservé leur nom ainsi que les quatre tours qui restent des anciens remparts) ; les différents ponts de la rue des Moulins (dont le petit pont du Faisan, qui pivote pour laisser passer les bateaux).

Strasbourg Barrage Vauban

Cathédrale et musées : un patrimoine intemporel

Au cœur de Strasbourg, la cathédrale Notre-Dame déploie son gigantisme et sa flèche en dentelle de grès rose. Il a fallu près de 300 ans pour la bâtir, de 1150 à 1439, avec sa façade large de 45 mètres, sa nef haute de 32 mètres et sa flèche qui culmine à 142 mètres : ce fut le plus haut monument de toute la chrétienté jusqu’au XIXème siècle. On peut admirer une statuaire vraiment exceptionnelle, assister au défilé des 12 apôtres de l’horloge astronomique (chaque jour à 12h30), monter sur la plate-forme, 66 mètres au-dessus du sol (330 marches dans des escaliers en colimaçon avec des passages impressionnants), et compléter la visite, juste à côté, par le musée de l’Oeuvre Notre-Dame : cette institution fut créée dès 1246 pour contribuer à la construction puis à la conservation de la cathédrale. Son musée est dédié aux arts du Moyen-Âge et de la Renaissance.

Strasbourg cathedrale

Toujours au pied de la cathédrale, consacrez une ou plusieurs heures au Palais Rohan et à ses trois musées  : arts décoratifs (dont les appartements du Roi et des cardinaux de Rohan), beaux-arts (500 ans de peinture en Europe), archéologie (l’histoire antique de l’Alsace).

Parmi tous les autres musées de Strasbourg, on peut signaler le Musée alsacien, le Musée historique de la ville et le Musée Tomi Ungerer (centre international de l’illustration). Pour les amateurs, précisons qu’il existe aussi un Musée du chocolat, un Musée zoologique et même un musée vaudou : le Château Vodou, implanté dans un ancien château d’eau qui, à lui seul, vaut le coup d’œil.

Enfin, il faut absolument visiter le Musée d’art moderne et contemporain, dessiné par Adrien Fainsilber, inauguré en 1998 et dont les collections au bord de l’Ill couvrent la période allant de 1870 à nos jours. À noter que jusqu’au 23 octobre 2016, l’exposition « Le cabinet des merveilles » retrace les acquisitions effectuées ces quinze dernières années par l’ensemble des musées de Strasbourg.

Strasbourg Musee art contemporain

Parcs et jardins : une vraie ville verte

Strasbourg est une ville verte. Vraiment très verte, avec une abondance de pars et jardins. On peut mentionner le parc de la Citadelle (avec des fossés et vestiges des fortifications conçues par Vauban), le parc des Contades (à côté de la synagogue de la Paix) et le jardin des Deux Rives (avec une passerelle transfrontalière pour traverser le Rhin et aller à la ville allemande de Kehl). Mais il faut surtout visiter le parc de l’Orangerie et le Jardin botanique.

Le Jardin botanique (ouvert seulement l’après-midi) réunit plus de 6 000 espèces avec en toile de fond la grande coupole de l’Observatoire astronomique. Ne manquez pas la visite des serres, la tropicale, bien sûr, mais aussi la petite serre des milieux arides avec ses étonnantes « plantes cailloux » dont les feuilles se confondent avec les pierres. Quant à la serre de Bary, serre-rotonde à douze côtés, vous ne pourrez pas la visiter. Mais vous pouvez soutenir sa restauration par un don à la Fondation de l’Université de Strasbourg…

Strasbourg Jardin botanique

Le parc de l’Orangerie a été conçu en 1804 autour du pavillon destiné à recevoir l’impératrice Joséphine. C’est le plus vaste de la ville (26 hectares) et le plus apprécié en famille, avec notamment ses cigognes, son mini-zoo gratuit (macaques, tortues, ibis chauves…), son manège de petites voitures et grands tacots, son kiosque de livres en liberté et bien sûr son lac et ses promenades en barque (7 € la demi-heure de barque jusqu’à 4 personnes). C’est à côté de ce parc qu’ont été implantés le Conseil de l’Europe et le Parlement européen, ainsi que le siège d’Arte.

Se déplacer

Un bon marcheur peut visiter l’essentiel de Strasbourg à pied et de façon très confortable (hormis la présence de quelques cyclistes un peu trop véloces) : il ne faut que 45 minutes de marche pour aller du sud-ouest (Musée d’art moderne et contemporain) au nord-est (Palais de l’Europe). Les amateurs de deux roues peuvent louer un Vélhop pour 6 € par jour (12 € pour un vélo électrique, un tandem ou un vélo avec remorque enfant). Le réseau de tramways permet de sillonner l’Eurométropole et de découvrir les quartiers que vous n’irez pas forcément visiter (pass 24 heures à 4,30€ ; 6,80 € pour le pass 24 heures Trio valable pour 2 ou 3 personnes). Pour sillonner la ville au fil de l’eau, ne manquez pas les promenades en Batorama (12,50 € la visite commentée de 1h10 au départ de l’embarcadère du Palais Rohan).

Strasbourg promenade bateau

À table !

Une visite de Strasbourg ne peut se concevoir sans la dégustation de quelques spécialités locales : bretzel, choucroute, foie gras, baeckeoffe (à base de pommes de terre, de légumes et d’un mélange de viandes d’agneau, de bœuf et de porc) flammekueche (tarte flambée aux multiples variantes), bibeleskaes (fromage blanc alsacien) et kouglof (ou kougelhopf, pâtisserie traditionnelle). La cuisine locale est à déguster dans les petites brasseries (winstub pour les amateurs de vin, bierstub pour ceux qui préfèrent la bière) ou dans les multiples restaurants dont certains affichent plusieurs siècles d’existence. Strasbourg compte 6 étoilés Michelin, dont le Buerehiesel (notre photo ci-dessous) qui est installé dans le parc de l’Orangerie. Eric Westermann y propose une cuisine à la fois traditionnelle et originale, conviviale et généreuse, dans un esprit d’écoute des producteurs et de partage avec les convives (menus de 60 à 98 €, menu Affaires à 37 € du mardi au vendredi midi).

Strasbourg restaurant Buerehiesel

Où dormir ?

En dehors des chambres d’hôtes et meublés de tourisme, l’Office de tourisme de Strasbourg recense sur son site internet une centaine d’hôtels et une douzaine de résidences hôtelières dans l’eurométropole. C’est à la fois beaucoup et très peu quand il y a une session plénière du Parlement européen (le calendrier peut être consulté sur le site de « Strasbourg l’européenne »). Parmi les établissements les mieux notés, mettons en avant le Régent Petite France & Spa  : au cœur de la Petite France, dans un ancien moulin, avec sauna, hammam et bains à remous, 75 chambres avec vue sur l’Ill ou sur les maisons typiques à colombage, champagne bar, terrasse pour les bains de soleil et restaurant Le Pont Tournant tenu par le chef Boris Derendinger.

Strasbourg hotel Regent

Prendre un verre et bruncher

Pour prendre en verre, les terrasses ne manquent pas ! Dans la Petite France, La Corde à linge, si vous avez la chance d’y trouvez une petite place (notre photo ci-dessous) ; sur les quais, le café Atlantico (ambiance bobo et planchettes charcuterie-fromage à bord d’une péniche) ; derrière la cathédrale, le Gayot (place du Marché-Gayot) ; au parc de l’Orangerie, le Jardin de l’Orangerie (mais évitez la partie restauration si vous êtes un peu pressé) ; et du côté du Palais universitaire, le Café Brant (brasserie au cadre exceptionnel).

Pour le brunch dominical : la terrasse de l’Art Café, au sein du Musée d’art moderne et contemporain.

Strasbourg Corde a linge

Bon plan : le Strasbourg Pass

Le Strasbourg Pass offre des prestations gratuites (Batorama, horloge astronomique et plate-forme de la Cathédrale…) et de nombreuses réductions (musées, audioguide…) pour découvrir à votre rythme, pendant 3 jours consécutifs, les monuments et sites incontournables. Tarifs : 18,90 € pour les adultes et de 9,45 € à 12,45 € pour les juniors.

Office de tourisme de Strasbourg et de sa région : www.otstrasbourg.fr

Toulouse – Strasbourg : jusqu’à 4 vols par jour avec Hop! Air France et Volotea.

Montpellier – Strasbourg : jusqu’à 6 vols par semaine avec Volotea.

L’aéroport de Strasbourg-Entzheim est relié à la gare de Strasbourg par RER en 9 minutes chrono (jusqu’à 4 navettes par heure). Tarif : 2,60 €. Le titre de transport est à acheter sur le quai de la gare à l’aéroport. Par contre, c’est dans l’aérogare que vous pouvez acheter un billet combiné train TER + bus et tramway CTS à 4,30 €.

Photos © Christian Guillard / FlyAndGo

Voir aussi :

Donnez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Les champs obligatoires sont indiqués avec *.

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Partagez
Buffer
Email
FlyAndGo
Contactez nous
Vous avez une question ? Contactez-nous au moyen de ce formulaire ou écrivez-nous à l´adresse : contact@flyandgo.fr
Merci. Nous vous recontacterons dès que possible
ABONNEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

Envies de voyage ? Avec FlyAndGo.fr, envolez-vous depuis les aéroports du Grand Sud, de Bordeaux à Nice en passant par Toulouse, Montpellier et Marseille, et profitez de nos informations, conseils, suggestions et bons plans.

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire de FlyAndGo.fr. C´est gratuit et votre adresse mail ne sera pas communiquée à des tiers.

  • Suggestions de voyages
  • Nouveautés des compagnies aériennes
  • Conseils d´experts du tourisme
  • Coups de cœur de personnalités
  • Bonnes adresses
All rights reserved © FlyAndGo 2015 - 2017

Merci de vous être inscrit à la Newsletter de FlyAndGo.

Pour le respect de la vie privée de nos lecteurs, l´inscription se fait en deux étapes.

Vous allez recevoir dans quelques instants un message à l´adresse que vous nous avez indiqué.

Pour valider votre abonnement à notre Newsletter, cliquez sur le lien contenu dans ce message, afin de confirmer votre adresse électronique.

Si vous ne recevez pas ce message, merci de vérifier le contenu du dossier "Courrier indésirable" ou "Spam" de votre logiciel de courrier électronique.

Cordialement

L´équipe FlyAndGo