Contact

FlyAndGo

Vos envies de voyage au départ des aéroports du Grand Sud

Idée Week-end au Maroc : Rabat, patrimoine classé et création contemporaine

Rabat casbah panorama

Rabat n’est certes pas la première destination touristique du Maroc mais la capitale politique du Royaume chérifien mérite largement un week-end prolongé, ou au moins une escale à l’occasion d’un séjour au Maroc. La plus discrète des cités impériales offre aux amateurs de city breaks son patrimoine incontournable, ses projets futuristes et son dynamisme culturel dans un cadre très verdoyant et dans un calme qui contraste avec l’agitation toute proche de Casablanca.

Du Chellah à la casbah des Oudaïa

Rabat Chellah

Longtemps concurrentes, souvent rivales et aujourd’hui réunies, les cités des deux rives du Bou Regreg, Rabat et Salé, offrent un patrimoine architectural de plus de 2 000 ans d’histoire. C’est au sud-est de la ville que tout a commencé avec le port fluvial fondé par les Romains : Sala Colonia. De multiples vestiges sont visibles au sein du Chellah (photo ci-dessus). Colonnes et soubassements, place du forum, ruines de thermes et de temples accueillent les visiteurs et les cigognes au sein des murailles édifiées bien des siècles plus tard. Parmi les autres centres d’intérêt du site, citons la porte monumentale, les restes de la nécropole mérinide, le bassin aux anguilles et surtout le jardin : fraîcheur, luxuriance et romantisme.

La seconde étape incontournable est la casbah des Oudaïa : fortifications imposantes et ruelles intimistes (photo ci-dessous), adorable petit jardin andalou et vue panoramique sur la baie de Salé, là ou le Bou Regreg se jette dans l’océan.

Rabat casbah ruelle

La médina et la tour Hassan

En redescendant de la casbah, on accède à la médina. C’est par la rue des Consuls qu’il faut la traverser pour aller progressivement des échoppes pour touristes à la vie marocaine la plus quotidienne en passant par les boutiques des antiquaires, les marchands de tapis (la spécialité de la ville) et tous les corps d’artisans. Au sud de la médina, passé la muraille des Andalous, on arrive aux jardins Nouzhat Hassan, un vaste jardin public et botanique qui fait la liaison avec la ville nouvelle. Le dernier site à visiter absolument est à quelques centaines de mètres : l’ensemble constitué par la tour Hassan, l’esplanade de la mosquée de Yacoub el-Mansour et le mausolée de Mohammed V. La tour Hassan est un peu la tour Eiffel de Rabat. C’était en fait le minaret de la mosquée détruite par le tremblement de terre de Lisbonne de 1755. Ont résisté également les fûts des colonnes de la mosquée. Ils donnent une idée des dimensions impressionnantes de la mosquée et semblent composer une création contemporaine à la Daniel Buren.

Rabat colonnes mosquee

Quant au mausolée de Mohammed V (où reposent également le roi Hassan II et le prince Moulay Abdallah), il a été achevé au début des années 1970 et témoigne de tout le savoir-faire des artisans marocains dans le travail du bois de cèdre et d’acajou, du stuc et du zellige – même si le mausolée fut dessiné par un architecte d’origine vietnamienne : Eric Vo Toàn (Grand Prix de Rome 1954).

Musée Mohammed VI et futur Grand Théâtre

Rabat est aussi une capitale de la modernité que ce soit avec le quartier shopping de l’Agdal, le centre d’affaires Hay Riad ou encore la Bibliothèque nationale du Royaume : son architecture, son esplanade, son jardin et ses expositions temporaires méritent le détour (tramway ligne 1, station Bibliothèque nationale).

Rabat Musee Mohammed VI interieur

Mais il faut surtout prendre un peu de temps pour visiter le Musée Mohammed VI. C’est le premier musée national d’art moderne et contemporain au Maroc, et une véritable réussite de classe internationale tant par son architecture que par le panorama qu’il offre de la création artistique marocaine depuis le début du 20ème siècle jusqu’à nos jours (photo ci-dessus). La collection permanente est complétée par des expositions temporaires. Actuellement, et jusqu’au 30 septembre : « L’Afrique en capitale » avec les regards de plusieurs photographes dont la très regrettée franco-marocaine Leila Alaoui, victime des attentats du 15 janvier 2016 à Ouagadougou

Mentionnons enfin le futur Grand Théâtre de Rabat qui se construit au bord du Bou Regreg, entre la marina et la tour Hassan. Son auditorium pourra accueillir jusqu’à 1 800 spectateurs et ses lignes futuristes (illustration ci-dessous) ont été dessinées par l’architecte anglo-irakienne Zaha Hadid. Il devrait ouvrir ses portes début 2019. Vous aurez un bel aperçu du chantier en prenant le tramway (lignes 1 et 2) de Rabat à Salé.

Rabat Grand Theatre

Bonnes tables et belles chambres

D’abord, quelques bonnes tables, à commencer par Dar Zaki : un restaurant à ne manquer sous aucun prétexte, au cœur de la medina, tout à côté de la très touristique rue des Consuls. Le patio est intimiste, l’accueil tout en gentillesse, le service tout en discrétion. Les plats traditionnels sont tous de très grande qualité : soupes, tajines, couscous, brochettes et poissons.

La tradition est également au menu de La Koutoubia, pas très loin du Musée Mohammed VI. La carte est simple à base de copieux couscous, à prolonger avec les délicieuses pâtisseries maison. L’accueil est sympathique. Quant au décor, il n’a visiblement pas évolué depuis l’ouverture du restaurant au début des années… 1950 !

Si vous souhaitez changer un peu de la cuisine marocaine, optez pour La Mamma, une brasserie extrêmement professionnelle, où se retrouvent aussi bien Rbatis et expatriés que touristes. Nous ne sommes pas très loin du jardin botanique Nouzhat Hassan et, au-delà des pizzas et autres spécialités italiennes, la carte offre un grand choix de viandes, volailles et poissons. Nos amis belges seront heureux d’y retrouver des tomates aux crevettes.

Mentionnons enfin une adresse originale et à petits prix : la Pause Gourmet, qui vous offre le calme et la fraîcheur de sa cour, pratiquement en face de la gare. Le lieu est spécialisé dans les crêpes et les galettes, et l’équipe est exclusivement féminine. Attention, le soir, le service s’achève de bonne heure.

Enfin, pour dormir, faites-vous plaisir ! Offrez vous le luxe 5* et le design contemporain du Sofitel Rabat Jardin des Roses ou le charme fleuri et le confort paisible de la Villa Mandarine. Sinon, vous trouverez un large éventail de riads traditionnels dans la médina.

Pour prendre un verre

Rabat Cafe Maure

Le Café Maure (photo ci-dessus) est une étape incontournable durant la visite de la kasbah. Quand un groupe de touristes un peu bruyants débarque, il suffit d’attendre qu’il reparte (c’est généralement assez rapide) pour retrouver le calme de la terrasse et profiter de la vue sur l’Atlantique, de la chaleur du thé et de la douceur des pâtisseries…

En plein centre-ville, le Café de la Renaissance est un café art déco où il faut privilégier les balcons plongeants sur l’avenue Mohammed V, ses passants, ses bouquinistes. Outre le café et ses animations musicales et improvisations théâtrales, la Renaissance comprend une salle de cinéma-théâtre-concert, et un « Hiba_Lab », espace d’échange et d’expérimentation ouvert à toutes les pratiques artistiques.

Lors de votre visite au Musée Mohammed VI, faites une halte au Café Carion : thé et café, design et WiFi, artistes et amateurs d’art. On l’apprécie après avoir visité le musée mais on peut aussi y accéder depuis l’extérieur. Dans le même style, avec une ambiance à la fois étudiante et studieuse, on peut profiter de la grande terrasse du Café Carion de la Bibliothèque nationale du Royaume du Maroc.

Se déplacer

A part le Chellah, tous les sites intéressants sont accessibles à pied. Mais n’hésitez pas à utiliser le tramway, par exemple pour franchir le Bou Regreg et faire une escapade côté Salé.

Pour en savoir plus

Le site du Conseil régional du tourisme de Rabat et de sa région : http://rabat-tourisme.org.

Les sites de l’Office national marocain du tourisme : http://www.visitmorocco.com/fr et https://www.officetourismemaroc.com.

Votre avion pour Rabat

Marseille – Rabat : avec Royal Air Maroc (les mercredis, jeudis et vendredis ; à partir du 29 octobre 2017, les mardis et samedis) et avec Ryanair (les mardis, jeudis et samedis ; à partir du 29 octobre 2017, les lundis, mercredis et vendredis).

Rabat est à 90 km d’autoroute de Casablanca (1h35 en train au départ de l’aéroport de Casablanca Mohammed V avec changement à Casa Port ou Casa Voyageurs).

Bordeaux – Casablanca : avec Royal Air Maroc et TUI Fly.

Montpellier – Casablanca : avec Air Arabia et Royal Air Maroc.

Nice – Casablanca : avec Royal Air Maroc.

Toulouse – Casablanca : avec Air Arabia et Royal Air Maroc.

Casablanca aeroport

Photos © Christian Guillard / FlyAndGo

Illustration Grand Théâtre © DR / Architecte : Zaha Hadid

Voir aussi :

Donnez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée

Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 Partages
Partagez
Tweetez9
+1
Partagez
Buffer
Email
FlyAndGo
Contactez nous
Vous avez une question ? Contactez-nous au moyen de ce formulaire ou écrivez-nous à l'adresse : contact@flyandgo.fr
Merci. Nous vous recontacterons dès que possible
ABONNEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

Envies de voyage ? Avec FlyAndGo.fr, envolez-vous depuis les aéroports du Grand Sud, de Bordeaux à Nice en passant par Toulouse, Montpellier et Marseille, et profitez de nos informations, conseils, suggestions et bons plans.

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire de FlyAndGo.fr. C'est gratuit et votre adresse mail ne sera pas communiquée à des tiers.

  • Suggestions de voyages
  • Nouveautés des compagnies aériennes
  • Conseils d'experts du tourisme
  • Coups de cœur de personnalités
  • Bonnes adresses
All rights reserved © FlyAndGo 2015 - 2017

Merci de vous être inscrit à la Newsletter de FlyAndGo.

Pour le respect de la vie privée de nos lecteurs, l'inscription se fait en deux étapes.

Vous allez recevoir dans quelques instants un message à l'adresse que vous nous avez indiqué.

Pour valider votre abonnement à notre Newsletter, cliquez sur le lien contenu dans ce message, afin de confirmer votre adresse électronique.

Si vous ne recevez pas ce message, merci de vérifier le contenu du dossier "Courrier indésirable" ou "Spam" de votre logiciel de courrier électronique.

Cordialement

L'équipe FlyAndGo