Contact
Vos envies de voyage au départ des aéroports du Grand Sud

Idée week-end : douceur et lumière d’une escapade niçoise

Nice chaises bleues

Pour bien engager l’année, rien ne vaut un week-end de douceur et de luminothérapie sur la Côte d’Azur. À Nice, par exemple, on peut profiter tranquillement de la Promenade des Anglais, monter sur la colline du Château, pousser jusqu’au port et déambuler dans l’un des nombreux musées de la ville. Petit rappel de quelques incontournables de cette ville aux multiples facettes et « exaltante de lumière » avec ses 300 jours de soleil par an.

Avec vue sur mer

Nice hotel Negresco

La Promenade des Anglais, on ne s’en lasse pas. Palmiers et chaises bleues. La Méditerranée d’un côté, l’architecture du début du siècle dernier de l’autre. 8 kilomètres de plage et pas de sable dans les chaussures. Face à la baie des Anges, côté ville, les grands hôtels arrivent par vagues successives : le Royal, le Westminster, le West End, le Negresco (ci-dessus)… Il y a aussi l’imposante façade Art déco du Palais de la Méditerranée et le charme de plusieurs villas, certaines avec jardins, d’autres de modern style : Villa Masséna (ci-dessous), Villa Dikanski, Villa Furtada-Reine, Villa Collin-Huovila…

Nice Villa Massena

Tout au sud, on va jusqu’au petit port de pêche traditionnelle de Caras. À l’opposé, après avoir franchi la pointe de Rauba-Cabeu, c’est le Port Lympia. Conçu en 1750, entouré d’immeubles de style piémontais, il a été agrandi au fil des siècles, protégé par une digue allongée à plusieurs reprises. Depuis le début des années 1960, le transport de marchandises cède la place à la plaisance, aux lignes maritimes desservant la Corse et aux gigantesques navires de croisières.

Nice Port Lympia

Sur les hauteurs de la colline

Pour revenir du Port Lympia vers le centre-ville, le mieux est de passer à travers la colline du Château. Une vraie colline, qui culmine 92 mètres au-dessus de la mer. Mais sans son château, dont il ne reste que quelques vestiges. La colline fut le berceau de Nice. Les premiers habitants y vivent dès la fin du Néolithique, commercent avec les Grecs dès le VIème siècle av. J.C. La colline est dotée d’une cathédrale dès le Vème siècle et d’un « castrum » au XIème. En 1543, la ville qui appartient aux Ducs de Savoie est prise par une coalition franco-turque mais le château résiste héroïquement. C’est seulement au printemps 1706 que la citadelle et ses remparts seront finalement mis à bas sur ordre de Louis XIV.

Nice panorama

Cet événement est un tournant historique pour Nice : la fin de son histoire militaire et bientôt le début de sa vocation touristique. En 1822, la colline est transformée en jardin public : un immense parc romantique de plus de 19 hectares avec allées ombragées, arbres variés, flore luxuriante, belvédères offrant de multiples points de vue sur la baie des Anges, la cité, les collines et les Préalpes (ci-dessus). Nice devient française en 1860. Dans le parc, la monumentale cascade est mise en eau en 1885 pour commémorer la distribution en ville de l’eau de la Vésubie.

Nice cascade chateau

Le charme du vieux Nice, la richesse des musées

Le marché aux fleurs, la place Masséna (ci-dessous), le quartier des antiquaires, l’opéra, le palais Lascaris, le cours Saleya, l’église Saint-François-de-Paule, la chapelle de la Miséricorde, la cathédrale Sainte-Réparate… On ne peut égrener toute la liste des monuments qui ponctueront votre balade dans le vieux Nice et aux alentours immédiats.

Côté musées, le choix est également très large avec une bonne quinzaine d’adresses. En front de mer, le musée Masséna est dédié à l’histoire de Nice et de la Riviera de 1860 jusqu’à la fin de la Belle Époque : tableaux, mobilier, objets d’art et de décoration. On peut notamment y voir le port Lympia tel qu’il s’offrait au peintre Hercule Trachel vers 1860 et la promenade des Anglais vue au début des années 1920 par Angelo Garino.

Nice Place Massena

Un peu plus loin, dans le quartier des Baumettes, le Musée des Beaux-Arts est également à visiter : orientalistes, peintres académiques français, peintres français et flamands, post-impressionnistes et modernes, art sacré, arts asiatiques, céramiques de Dufy et Picasso… Le Musée Matisse donne un panorama exceptionnel de l’œuvre et de la vie de l’artiste, depuis sa première nature morte, en 1890, jusqu’à ses dernières réalisations en 1952-1953. Quant au Musée national Marc Chagall, il est né de la volonté de l’artiste lui-même. Chagall a en effet souhaité rassembler en un lieu unique ses 17 toiles bibliques. Le bâtiment dessiné par l’architecte André Hermant mérite à lui seul le détour, notamment avec sa grande salle conçue à travers trois losanges : 12 murs pour recevoir les 12 tableaux illustrant La Genèse et L’Exode. Quant au jardin, il est signé Henri Fisch : jardin d’Éden, jardin méditerranéen. Mentionnons enfin le Mamac, Musée d’art moderne et d’art contemporain : les avant-gardes européennes et américaines y ont trouvé place dans une architecture qui là aussi vaut le coup d’œil !

Nice Mamac exterieur

Rendez-vous : le Carnaval de Nice

L’édition 2018 du célèbre Carnaval de Nice aura lieu du 17 février au 3 mars sur le thème du Roi de l’Espace : corsos carnavalesques, batailles de fleurs, confettis et serpentins géants, combat naval fleuri, parada nissarda et ambiance de folie.

Bon plan : le French Riviera Pass

Le French Riviera Pass est la « city card » proposée par l’Office du tourisme et des congrès de Nice Côte d’Azur. Ce Pass offre l’accès gratuit à plus de 26 musées et loisirs culturels, et des réductions et avantages sur quantité d’activités et de commerces à Nice ainsi qu’à Antibes, Monaco, Saint-Jean Cap Ferrat, Villefranche-sur-Mer… Les tarifs : 26 € pour 24h (à partir de la première utilisation), 38 € pour 48h et 56 € pour 72h.

Pour en savoir plus : www.nicetourisme.com

Nice aeroport et palmiers

Votre avion pour Nice

Biarritz – Nice : avec easyJet et Hop ! Air France,

Bordeaux – Nice : avec easyJet et Hop ! Air France,

Pau – Nice : avec Volotea,

Toulouse – Nice : avec easyJet.

Pour en savoir plus : www.nice.aeroport.fr

Photos © Christian Guillard / FlyAndGo

Vous aimerez aussi

Vous avez aimé ? Réagissez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Les champs obligatoires sont indiqués avec *.

8 Partages
Partagez8
Tweetez
+1
Partagez
Buffer
Email
FlyAndGo
Contactez nous
Vous avez une question ? Contactez-nous au moyen de ce formulaire ou écrivez-nous à l´adresse : contact@flyandgo.fr
Merci. Nous vous recontacterons dès que possible
ABONNEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

Envies de voyage ? Avec FlyAndGo.fr, envolez-vous depuis les aéroports du Grand Sud, de Bordeaux à Nice en passant par Toulouse, Montpellier et Marseille, et profitez de nos informations, conseils, suggestions et bons plans.

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire de FlyAndGo.fr. C´est gratuit et votre adresse mail ne sera pas communiquée à des tiers.

  • Suggestions de voyages
  • Nouveautés des compagnies aériennes
  • Conseils d´experts du tourisme
  • Coups de cœur de personnalités
  • Bonnes adresses
All rights reserved © FlyAndGo 2015 - 2017

Merci de vous être inscrit à la Newsletter de FlyAndGo.

Pour le respect de la vie privée de nos lecteurs, l´inscription se fait en deux étapes.

Vous allez recevoir dans quelques instants un message à l´adresse que vous nous avez indiqué.

Pour valider votre abonnement à notre Newsletter, cliquez sur le lien contenu dans ce message, afin de confirmer votre adresse électronique.

Si vous ne recevez pas ce message, merci de vérifier le contenu du dossier "Courrier indésirable" ou "Spam" de votre logiciel de courrier électronique.

Cordialement

L´équipe FlyAndGo