Contact

FlyAndGo

Vos envies de voyage au départ des aéroports du Grand Sud

Idée Week-end : Bastia, port méditerranéen, citadelle corse et baroque génois

bastia-panoramique

2ème port de France, après Calais, pour le trafic passagers, Bastia n’est pas seulement une porte d’entrée sur la Corse et la capitale économique de l’île, c’est aussi une ville d’art et d’histoire : vous serez sûrement séduits par le charme de son Vieux Port méditerranéen, l’animation de ses terrasses, le pittoresque de ses vieilles ruelles et tout son patrimoine, de la citadelle à la place Saint-Nicolas en passant par les multiples églises, chapelles et oratoires.

La citadelle et le Musée de Bastia

bastia-citadelle

La citadelle de Bastia, la bastiglia, a été implantée à l’ouest de la ville en 1830 par le gouverneur génois Leonello Lomellini. Pour y monter, depuis le Vieux Port, le meilleur chemin passe par l’escalier et les jardins Romieu. Au cœur de la citadelle, dans l’ancien Palais des gouverneurs génois édifié au XVIème siècle (quand Bastia était la capitale de la Corse génoise et la plus corse des villes génoises), vous visiterez le Musée de Bastia qui présente l’histoire de la ville de façon très claire et didactique à travers trois axes : l’évolution urbaine (avec notamment une maquette géante), le poids politique, social et économique de la ville, sa richesse intellectuelle et artistique.

bastia-musee

Vous y verrez que la Corse a été habitée dès le mésolithique (il y a plus de 10 000 ans), qu’elle fut la première province de l’empire romain dès – 259 et que son histoire passa ensuite par le Pontificat, le protectorat génois et même par les Anglais avant de s’ancrer dans le giron français. Ne quittez pas le musée sans monter jusqu’au jardin qui offre une superbe vue sur toute la ville (parcours « Bastion Saint-Charles) ». C’est à proximité de la citadelle que se trouve la cathédrale Sainte-Marie. Cette église à 3 nefs fut achevée en 1495 et elle est typique du baroque génois revisité par les Corses. On peut aussi y voir une statue en argent massif de Sainte-Marie de l’Assomption, qui date de 1852. Tout à côté, l’oratoire Sainte-Croix porte le nom de la plus ancienne confrérie de Bastia.

Le charme du Vieux Port et de Terra-Vecchia

bastia-vieux-port

Quittons maintenant la citadelle de Terra-Nova pour redescendre sur le quartier de Terra-Vecchia : le Vieux Port (« Vechju Portu »), ses jolis voiliers et modestes barques, ses terrasses de bars et restaurants, son église Saint-Jean Baptiste, les ruelles, rampes et escaliers, les maisons très hautes avec leurs balcons et leurs persiennes.

bastia-balcons-et-persiennes

À visiter : l’Oratoire de la Confrérie Saint-Roch (chapelle élevée en 1604 avec autel en marbre polychrome, boiseries et buffet d’orgue de 1750) et l’Oratoire de l’Immaculée-Conception, avec sa voûte peinte, sa statue de la Vierge (utilisée pour la procession du 8 décembre). Son petit parvis de galets colorés est illustré notamment d’un soleil et d’un quartier de lune.

bastia-oratoire-immaculee-conception

Saint-Nicolas : l’une des plus grandes places de France

Terminons notre promenade bastiaise en allant un peu plus à l’est, soit par la très commerçante rue Napoléon, soit par la place du Marché, soit encore par le front de mer et le quai des Martyrs de la Libération (en admirant au passage la façade du palais Galeazzini). Ces trois chemins nous mènent à la place Saint-Nicolas, l’une des plus grandes de France : 280 mètres de long et 80 de large. D’un côté, les terrasses des cafés et restaurants, de l’autre, les ferries. La place fut créée au XVIIIème siècle et progressivement étendue et aménagée, plantée de platanes et de palmiers, ornée d’un kiosque à musique en 1908. Au milieu trône une statue monumentale de Napoléon 1er : 8 mètres de haut et 4 de côté, tout en marbre de carrare, achevée en 1814 par le sculpteur florentin Lorenzo Bartolini et implantée ici quarante ans plus tard. Napoléon y est représenté, dans le style des empereurs romains, en Jupiter, roi des dieux de l’Olympe.

bastia-statue-napoleon

Baignade et plongée sous-marine. Bastia n’est pas vraiment une cité balnéaire mais on peut tout de même se baigner dans une petite crique de galets au-delà du port de plaisance de Toga, dans une toute petite anse à l’entrée du tunnel de la citadelle ou sur la grande plage de l’Arinella (accès par bus en saison ou en 4 minutes de train toute l’année).

bastia-plage-arinella

Mais ce sont surtout les amateurs de plongée sous-marine qui trouveront leur bonheur avec une cinquantaine de spots pour tous niveaux. Il y a en particulier la Roche à mérous, au large du port, et l’épave du chasseur américain P-47 au large de Miomo.

La vie en terrasse

Pour un repas semi-gastronomique, allez sans hésiter, Chez Huguette, sur le Vieux Port. Cet établissement titulaire du diplôme de maître restaurateur est réputé pour ses poissons, ses huîtres de l’étang de Diana, son vivier de langoustes. Le midi ou le soir en début de service, profitez du menu 3 plats à 28 €.

bastia-chez-huguette

Autre adresse : A Scaletta, pour son balcon-terrasse sur le Vieux Port, sa cuisine corse et son ambiance familiale (menu corse à 25 €). Pour le petit-déjeuner, cap sur la place Saint-Nicolas avec, par exemple, l’Impérial (face au kiosque à musique). Pour déguster une glace naturelle et artisanale, vous trouverez votre bonheur juste à côté, au Palais des glaces.

Souvenirs, souvenirs. Charcuteries, vins, liqueurs et eaux-de-vie, fromages, huiles d’olive, farines de châtaigne AOP, miels, fruits confits… Vous n’aurez que l’embarras du choix dans des boutiques de la rue César Campinchi, en particulier chez U Muntagnolu.

Bon plan

Pour visiter l’Île de beauté, pensez aux Chemins de fer de la Corse. Pour 50 €, le Pass Liberta vous offre 7 jours de libre circulation sur l’ensemble du réseau.

En savoir plus : Office de tourisme de l’agglomération de Bastia : 04 95 54 20 40, www.bastia-tourisme.corsica

Y aller :

bastia-volotea

Bordeaux – Bastia : avec Volotea.

Montpellier – Bastia : avec Air Corsica.

Nice – Bastia : avec Air Corsica.

Toulouse – Bastia : avec easyJet et Volotea.

Photos © Christian Guillard

Voir aussi :

Donnez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Les champs obligatoires sont indiqués avec *.

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Partagez
Buffer
Email
FlyAndGo
Contactez nous
Vous avez une question ? Contactez-nous au moyen de ce formulaire ou écrivez-nous à l´adresse : contact@flyandgo.fr
Merci. Nous vous recontacterons dès que possible
ABONNEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

Envies de voyage ? Avec FlyAndGo.fr, envolez-vous depuis les aéroports du Grand Sud, de Bordeaux à Nice en passant par Toulouse, Montpellier et Marseille, et profitez de nos informations, conseils, suggestions et bons plans.

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire de FlyAndGo.fr. C´est gratuit et votre adresse mail ne sera pas communiquée à des tiers.

  • Suggestions de voyages
  • Nouveautés des compagnies aériennes
  • Conseils d´experts du tourisme
  • Coups de cœur de personnalités
  • Bonnes adresses
All rights reserved © FlyAndGo 2015 - 2017

Merci de vous être inscrit à la Newsletter de FlyAndGo.

Pour le respect de la vie privée de nos lecteurs, l´inscription se fait en deux étapes.

Vous allez recevoir dans quelques instants un message à l´adresse que vous nous avez indiqué.

Pour valider votre abonnement à notre Newsletter, cliquez sur le lien contenu dans ce message, afin de confirmer votre adresse électronique.

Si vous ne recevez pas ce message, merci de vérifier le contenu du dossier "Courrier indésirable" ou "Spam" de votre logiciel de courrier électronique.

Cordialement

L´équipe FlyAndGo