Contact

FlyAndGo

Vos envies de voyage au départ des aéroports du Grand Sud

Idée week-end : à Rodez, Soulages accueille Alexandre Calder

Rodez Musee Soulages exterieur

Jusqu’au 29 octobre à Rodez, le musée Soulages accueille une exposition temporaire d’Alexander Calder. Une rare occasion de confronter l’outrenoir du peintre ruthénois au bleu-jaune-rouge des mobiles de l’artiste américain. Et de découvrir une cité qui ne manque pas de charmes, aux pieds de la cathédrale et de son célèbre clocher.

Né à Rodez pour le réveillon de Noël 1919, Pierre Soulages est aujourd’hui la figure la plus célèbre de la cité aveyronnaise. Les donations successives de Pierre Soulages et de son épouse Colette (plus de 500 pièces au total) ont permis au Grand Rodez d’ouvrir en 2014 un musée qui réunit la plus large collection au monde des œuvres de Soulages.

Musée Soulages : la création et son processus

Rodez Musee Soulages interieur

On dispose ainsi d’un large panorama qui s’étend de 1946 à 2012 et qui comprend aussi bien les premières peintures sur papier que les polyptyques monumentaux en passant par les brous de noix, les eaux-fortes (avec leurs matrices), les lithographies (avec épreuves d’artiste)… Et comme le souhaitait Pierre Soulages, le musée met aussi en évidence le processus créatif (avec sa part d’inattendu) pour « ouvrir les yeux et éveiller l’esprit sur ce qu’est la création artistique ».

Une salle est spécialement dédiée au travail de Soulages pour l’abbaye de Conques, travail engagé en 1966 à la demande de l’État et avec le concours du maître-verrier toulousain Jean-Dominique Fleury. Soulages ne s’est pas contenté de dessiner les nouveaux vitraux des 104 baies de l’abbatiale ; il s’est aussi attaché à trouver le verre idéal : incolore, translucide mais pas transparent.

L’allégresse des mobiles de Calder

Rodez Musee Soulages expo Calder

Conformément à un autre souhait de Pierre Soulages, le Musée Soulages comprend un espace de 500 m² pour accueillir les expositions temporaires d’autres artistes. Actuellement, il s’agit d’Alexander Calder, « le forgeron des libellules géantes ». Grâce aux prêts du Centre Pompidou, de la Calder Foundation et de collectionneurs privés, l’exposition donne un bel aperçu de la créativité de Calder de 1924 jusqu’à sa mort en 1976. On peut voir notamment des sculptures en fil de fer (dont une Joséphine Baker de la fin des années 1920) et bien sûr des mobiles et des « stabiles ». Au total, plus d’une centaine d’œuvres, dont la maquette du stabile « Nageoire » et le monumental stabile « Les Trois Ailes » (1963). Le tout surmonté de cette citation d’Alexander Calder : « Un mobile est un poème qui danse avec l’allégresse de la vie et de ses surprises ».

Art, architecture et gastronomie

Rodez Musee Soulages Cafe Bras cake

Inauguré en mai 2014, le musée Soulages se trouve en contrebas de la cathédrale de Rodez, en bordure du jardin du Foirail. Il a été conçu par les cabinets d’architectes RCR (Espagne) et Passelac et Roques (Narbonne) avec des lignes épurées et des matériaux simples : béton, verre et acier. Et à côté de l’art et de l’architecte, la gastronomie a trouvé sa place avec le Café Bras. Le restaurant de Michel Bras propose un menu trois plats à 32 € basé « sur les valeurs intrinsèques de notre pays : la vérité et l’essentiel. Du Beau et du Bon, sans fioritures », une cuisine toute en rigueur, en équilibre et en précision. Côté Comptoir, on peut manger sur le pouce, prendre un en-cas ou savourer un quatre-heures gourmand, tel ce cake carottes et noisettes accompagné d’une limonade aveyronnaise de la Brasserie d’Olt, par exemple une Délicieuse aux extraits naturels de fleurs de sureau…

Rodez, tout un art…

Rodez Musee Fenaille statue menhir

L’entrée au Musée Soulages (9 €, 11 € avec l’expo Calder) est en fait un pass qui donne accès à deux autres musées : le Musée Denys-Puech et le Musée Fenaille.

Le Musée Denys-Puech est dédié à ce sculpteur renommé pour ses figures féminines. C’est, plus largement, un musée des beaux-arts et un musée ouvert sur la création contemporaine. Quant au Musée Fenaille, il est connu internationalement pour son exceptionnelle collection de « statues-menhirs » : 17 menhirs sculptés ou gravés sur leurs quatre faces, dont la fameuse Dame de Saint-Sernin. Ces œuvres ont près de 5 000 ans ! Au-delà de cette collection, le Musée Fenaille réunit quelques 1 200 objets qui retracent l’histoire et la vie quotidienne de Rodez et du Rouergue de la préhistoire à la Renaissance en passant par l’époque gallo-romaine, le Moyen-Âge, le 16ème siècle.

… et toute une histoire

Rodez vieille demeure

L’histoire de Rodez est aussi présente à travers tout le centre historique de la ville. En se promenant dans les vieilles rues piétonnes, commerçantes ou retirées, en faisant halte à la terrasse d’un café sur une place ombragée, on peut découvrir des demeures médiévales et maisons Renaissance.

Le point d’orgue de la visite de Rodez est bien sûr la cathédrale Notre-Dame de l’Assomption avec son célèbre clocher haut de 87 mètres et sa monumentale façade en grès rose. En déambulant à l’intérieur de l’édifice, vous découvrirez diverses chapelles dont celle du Saint-Sépulcre avec son immense retable Renaissance qui représente la Mise au tombeau avec des sculptures d’une finesse admirable.

Rodez cathedrale chapelle Saint Sepulcre

Notre conseil pour bien visiter le centre historique de Rodez : commencez par l’Office de tourisme et procurez-vous gratuitement le plan d’un circuit piétonnier fléché qui permet de ne rien manquer lors d’une ballade d’une heure et demie. Et pour préparer votre séjour, le site de l’Office de tourisme réunit toutes les informations utiles (à voir, à faire ; où dormir, où manger ; autres infos pratiques) et divers documents à télécharger (plan, guide de découverte, guide pratique…).

http://tourisme.grand-rodez.com

Rodez cathedrale Notre Dame

Votre avion pour Rodez

L’aéroport Rodez-Aveyron est relié par vols réguliers à Paris-Orly (Eastern Airways) et Bruxelles (Ryanair).

Rodez est à 2 h de route et 2 h15 de train de Toulouse.

Marseille – Toulouse : avec Hop! Air France.

Nice – Toulouse : avec easyJet et Hop! Air France.

Rodez est à 2 h d’autoroute de Montpellier.

Bordeaux – Montpellier : avec Volotea.

Photos © Christian Guillard / FlyAndGo

Voir aussi :

Donnez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Les champs obligatoires sont indiqués avec *.

10 Partages
Partagez
Tweetez10
+1
Partagez
Buffer
Email
FlyAndGo
Contactez nous
Vous avez une question ? Contactez-nous au moyen de ce formulaire ou écrivez-nous à l´adresse : contact@flyandgo.fr
Merci. Nous vous recontacterons dès que possible
ABONNEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

Envies de voyage ? Avec FlyAndGo.fr, envolez-vous depuis les aéroports du Grand Sud, de Bordeaux à Nice en passant par Toulouse, Montpellier et Marseille, et profitez de nos informations, conseils, suggestions et bons plans.

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire de FlyAndGo.fr. C´est gratuit et votre adresse mail ne sera pas communiquée à des tiers.

  • Suggestions de voyages
  • Nouveautés des compagnies aériennes
  • Conseils d´experts du tourisme
  • Coups de cœur de personnalités
  • Bonnes adresses
All rights reserved © FlyAndGo 2015 - 2017

Merci de vous être inscrit à la Newsletter de FlyAndGo.

Pour le respect de la vie privée de nos lecteurs, l´inscription se fait en deux étapes.

Vous allez recevoir dans quelques instants un message à l´adresse que vous nous avez indiqué.

Pour valider votre abonnement à notre Newsletter, cliquez sur le lien contenu dans ce message, afin de confirmer votre adresse électronique.

Si vous ne recevez pas ce message, merci de vérifier le contenu du dossier "Courrier indésirable" ou "Spam" de votre logiciel de courrier électronique.

Cordialement

L´équipe FlyAndGo