Contact

FlyAndGo

Vos envies de voyage au départ des aéroports du Grand Sud

Idée week-end : 10 étapes pour un séjour express à Marseille

Marseille panorama

Avec ses 2 600 ans d’histoire entre mer et massifs, son ensoleillement exceptionnel et sa renaissance portée par le titre de capitale européenne de la culture en 2013, Marseille mérite un city break prolongé. Mais si vous n’y faites qu’un week-end express, voici une petite sélection (très partielle et donc très partiale) de 10 étapes pour découvrir et apprécier la cité phocéenne.

Marseille Fort Saint Jean

(1) Se prévoir plusieurs heures au MuCEM, le Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée. Commencer par explorer le Fort Saint-Jean, ses tours, terrasses, galeries et chemins de ronde, sans oublier le jardin des migrations. Apprécier la vue sur le Fort Saint-Nicolas et le Palais du Pharo (juste en face, de l’autre côté du Vieux Port). Déguster une poêlée de coquillages avec frites Panisse au café du fort du Môle Passedat, puis prendre la passerelle pour rejoindre le J4, l’autre versant du MuCEM. Vous trouverez sûrement une exposition qui vous intéresse. Le J4 a été conçu par Rudy Ricciotti (associé à Roland Carta) : un cube parfait de 72 mètres de côté, habillé d’une résille de béton. Inauguré en juin 2013, c’est l’un des symboles majeurs du nouveau visage de Marseille.

Marseille MuCEM

(2) Traverser le Vieux Port à bord du ferry-boat (0,50 €) dans le sens quai du Port – quai de la Rive Neuve et se remettre de cette croisière de près de 300 mètres (!) en prenant un verre au Bar de la Marine. Penser à Pagnol et à la recette du Picon-citron-curaçao dans « Marius » : (César) Tu mets d’abord un tiers de curaçao. Fais attention : un tout petit tiers. Bon. Maintenant, un tiers de citron. Un peu plus gros. Bon. Ensuite, un BON tiers de Picon. Regarde la couleur. Regarde comme c’est joli. Et à la fin, un GRAND tiers d’eau. Voilà. (Marius) Et ça fait quatre tiers. (César) Exactement. J’espère que cette fois, tu as compris. (Marius) Dans un verre, il n’y a que trois tiers. (César) Mais, imbécile, ça dépend de la grosseur des tiers !

Marseille ferry boat

(3) Monter du Vieux Port à Notre-Dame de la Garde (155 mètres de dénivelé) en passant par le jardin de la colline Puget et la montée de l’Oratoire ou la rue Vauvenargues. Le jardin Puget est le plus ancien jardin public de Marseille (début du 19ème siècle). Il tire son nom de Pierre Puget, un artiste et architecte marseillais célèbre au temps du Roi-Soleil. Le marbre tremblait, dit-on, devant ce sculpteur qui fut le plus grand statuaire de son époque selon Théophile Gautier, « un des phares de l’humanité » et « mélancolique empereur des forçats » selon Charles Baudelaire.

(4) Profiter de la vue à 360° autour de Notre-Dame de la Garde, la célèbre « Bonne Mère ». Le style dit « romano-byzantin » de la basilique (édifiée entre 1853 et 1874), ses mosaïques et ses centaines d’ex-voto peuvent vous laisser… de marbre, mais pas le panorama exceptionnel sur la ville, la mer et les collines, sur le Vieux Port au nord, le nouveau Vélodrome au sud-est, le Château d’If et les îles du Frioul à l’ouest…. Notre-Dame de la Garde est considéré comme le « phare spirituel de Marseille ». À son sommet, la statue de Marie tenant Jésus dans ses bras est haute de plus de 11 mètres et pèse près de 10 tonnes ! Elle est en cuivre et elle est redorée à la feuille d’or tous les 25 ans.

Marseille Notre Dame

(5) Descendre dans les cryptes de l’abbaye Saint-Victor : une demi-douzaine de chapelles, une ancienne sacristie, un sanctuaire paléochrétien, des statues, bas-reliefs, mosaïques sarcophages, pierres tombales… L’ensemble est réellement impressionnant. Si vous visitez la basilique le dimanche à 17h30, vous aurez peut-être droit en prime à un concert d’orgue.

(6) Se composer en self-service un plateau de fruits de mer irréprochables chez Toinou, cours Saint-Louis, ou découvrir le couscous à la semoule d’orge du Fémina, à deux pas de la Canebière (à l’angle de la rue du Musée et de la rue d’Aubagne). La famille Kachetel officie depuis 1921. Sa grande variété de couscous (dont les couscous aux poissons) s’accompagne d’une sélection de vins de pays ou de vins du Maroc, d’Algérie et de Tunisie.

(7) Se perdre dans les ruelles et escaliers du quartier du Panier, en partant de la cathédrale de la Major et en montant jusqu’à la Vieille Charité, un ancien hospice transformé en musées (archéologie méditerranéenne, arts africains, océaniens et amérindiens). Passer par la place des Moulins, faire un peu de lèche-vitrine (artisans, galeries d’art, boutiques de créateurs). Voir aussi la Maison diamantée et l’ancien Hôtel-Dieu (transformé en hôtel de luxe Intercontinental).

Marseille InterContinental

(8) Devenir incollable sur les 26 siècles d’existence et les 13 séquences de développement de la plus ancienne ville de France en visitant le Musée d’histoire de Marseille (accès par le centre commercial de la Bourse) : 4 000 pièces exposées et une centaine de dispositifs multimédias sans oublier le site archéologique du port antique aménagé en Jardin des vestiges.

(9) Pousser jusqu’au vallon des Auffes, un peu après la plage des Catalans : un petit port de pêche pittoresque entre deux falaises, une anse de carte postale ! Si c’est l’heure du repas, aller Chez Jeannot et trouver une table en terrasse pour apprécier une pizza, un poisson grillé ou une autre spécialité de la maison : moules gratinées, seiches à la provençale, cocotte de lotte à la marseillaise, torchiettis aux Saint-Jacques, Tartare coupé au couteau… Ou bien aller Chez Fonfon pour déguster une vraie bouillabaisse du pêcheur (53 €) ou acheter, à la boutique de Chez Fonfon, un bocal de rouille, de bouillabaisse ou de soupe de poissons de roche.

Marseille bouillabaisse

(10) Ne pas quitter Marseille sans se promettre d’y revenir plus longuement, ne serait-ce que pour découvrir le parc national des Calanques, l’Estaque, la Cité radieuse… Et penser un peu aux autres en ramenant quelques souvenirs artisanaux : savons, navettes, santons, pastis, huiles d’olives…

www.marseille-tourisme.com

www.marseilletourisme.fr

Votre vol pour Marseille :

Biarritz – Marseille : avec Hop! Air France.

Bordeaux – Marseille : avec easyJet et Hop! Air France.

Pau – Marseille : avec Twin Jet.

Toulouse – Marseille : avec Hop! Air France.

Marseille Calanques

Bon plan : le City Pass Marseille

Le City Pass Marseille comprend : transport en commun illimité (bus, métro, tramway, ferry-boat), plan et guide de la ville, libre accès aux musées de la ville (tarif réduit pour les expositions « Grands événements »), visite guidée, balade en petit train, bateau pour le château d’If ou les Îles du Frioul, dégustations ou échantillons gratuits chez certains commerçants… Prix du City Pass : de 26 € (24 heures) à 41 € (72 heures). La formule incluant l’aller-retour Aéroport – Gare Saint-Charles coûte de 31,70 € (24 heures) à 44,50 € (72 heures). La Navette bus seule coûte 8,30 € l’aller simple, 13,40 € l’aller-retour. Durée du trajet : 25 minutes. Départs toutes les 15 minutes depuis MP1 (entre les halls 3-4 et 1). Autre possibilité pour aller de l’aéroport à la gare Saint-Charles : les trains TER au départ de la gare Vitrolles-Aéroport Marseille-Provence (navette gratuite entre l’aéroport et la gare).

Photos © OTCM / ADD

Photo terrasse MuCEM © Lisa Riccioti / MuCEM (architectes Rudy Ricciotti et Roland Carta).

Photo Hôtel-Dieu © Intercontinental

Extrait de la pièce « Marius » de Marcel Pagnol (Éditions de Fallois)

Voir aussi :

Donnez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée

Les champs obligatoires sont indiqués avec *

30 Partages
Partagez
Tweetez25
+12
Partagez
Buffer3
Email
FlyAndGo
Contactez nous
Vous avez une question ? Contactez-nous au moyen de ce formulaire ou écrivez-nous à l'adresse : contact@flyandgo.fr
Merci. Nous vous recontacterons dès que possible
ABONNEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

Envies de voyage ? Avec FlyAndGo.fr, envolez-vous depuis les aéroports du Grand Sud, de Bordeaux à Nice en passant par Toulouse, Montpellier et Marseille, et profitez de nos informations, conseils, suggestions et bons plans.

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire de FlyAndGo.fr. C'est gratuit et votre adresse mail ne sera pas communiquée à des tiers.

  • Suggestions de voyages
  • Nouveautés des compagnies aériennes
  • Conseils d'experts du tourisme
  • Coups de cœur de personnalités
  • Bonnes adresses
All rights reserved © FlyAndGo 2015 - 2017

Merci de vous être inscrit à la Newsletter de FlyAndGo.

Pour le respect de la vie privée de nos lecteurs, l'inscription se fait en deux étapes.

Vous allez recevoir dans quelques instants un message à l'adresse que vous nous avez indiqué.

Pour valider votre abonnement à notre Newsletter, cliquez sur le lien contenu dans ce message, afin de confirmer votre adresse électronique.

Si vous ne recevez pas ce message, merci de vérifier le contenu du dossier "Courrier indésirable" ou "Spam" de votre logiciel de courrier électronique.

Cordialement

L'équipe FlyAndGo