Skip to main content

Idée Vacances : Dakar, porte d’entrée de l’Afrique noire

Dakar drapeau

Le Sénégal est le pays idéal pour aller à la découverte de l’Afrique noire. Largement francophone, il est connu pour sa « teranga », son légendaire sens de l’hospitalité. Il offre une grande diversité de spots touristiques, de Saint-Louis tout au nord (la « Venise africaine ») jusqu’au Cap Skirring et à la verte Casamance tout au sud, au-delà de la Gambie, en passant par la zone balnéaire de Saly sur la Petite Côte et les mangroves du Siné-Saloum. Mais c’est à Dakar, la presqu’île capitale, que nous vous proposons aujourd’hui de faire étape

« Son climat tempéré, ses hôtels, sa position géographique et surtout son dynamisme alimentent son ambition de devenir une des principales villes du continent. Pour les Français, elle reste la métropole d’Afrique subsaharienne la plus proche » observe Christophe Parayre qui y a dirigé pendant quatre ans le bureau de l’AFP. « Mais attention ! », prévient-il, « Dakar ne s’offre pas facilement, la métropole ne vit pas que pour les touristes et les expatriés. Elle ne vend pas son âme pour quelques euros. Dakar, c’est d’abord, la capitale des Sénégalais. » (Dictionnaire insolite du Sénégal, éditions Cosmopole).

Dakar Musee civilisations noires

Avec plus de 3 millions d’habitants, Dakar est une mosaïque de 19 communes d’arrondissement. Il faut notamment explorer Dakar-Plateau avec ses marchés (le plus touristique est le marché Kermel), sa vie nocturne et son musée d’art africain Théodore Monod. Pour plonger dans les racines du pays, visitez le tout récent et très didactique Musée des civilisations noires (photo ci-dessus) : masques, statues, tissus témoignent de la spiritualité et de l’humanisme autant que de la créativité et de la technicité du berceau africain de l’humanité.

Dakar Theatre National

Juste à côté du MCN, vous trouverez d’un côté le Grand Théâtre national de Dakar (photo ci-dessus), baptisé Doudou Ndiaye Rose (en hommage à un grand percussionniste tambour-major). Et de l’autre côté, vous verrez la gare de Dakar, bel exemple de l’architecture de style colonial. La première gare fut construite en 1885. Celle que l’on voit actuellement, fraîchement rénovée, date de 1914. Devant son parvis, au milieu du rond-point, la statue en bronze de Demba et Dupont est un monument à la gloire des tirailleurs sénégalais et des poilus français de la Grande Guerre.

Dakar gare

Indépendant depuis 1960, le Sénégal est une république à la démocratie assez exemplaire en Afrique. C’est aussi un état laïque, avec une petite minorité chrétienne et une immense majorité musulmane, largement dominée par les confréries soufies. Pour mesurer toute la puissance de la confrérie mouride, passez par sa grande mosquée Masaalik-ul jinaan, dans le quartier HLM. Elle a été inaugurée en septembre dernier et son nom (en français, « Les Chemins du Paradis ») fait référence à l’un des traités du fondateur du mouridisme à la fin du XIXème siècle, le cheikh Ahmadou Bamba Mbacké. C’est la plus grande mosquée de l’Afrique de l’Ouest sub-saharienne avec une capacité de 15 000 croyants (et autant sur son esplanade). Ses 5 minarets (le plus haut pointe à près de 80 mètres du sol) entourent son dôme doré. Les murs sont recouverts de marbre blanc de Carrare, la décoration intérieure a notamment été réalisée par des artisans marocains.

Dakar mosquee mouride

Rejoignons maintenant le front de mer au quartier des Mamelles. Les mamelles en question sont deux collines volcaniques qui dominent la presqu’île du Cap-Vert. On y trouve le plus ancien phare de Dakar : il fut achevé en 1864. Il a maintenant pour jeune voisin le Monument de la Renaissance africaine, gigantesque sculpture de bronze et de cuivre de 52 mètres de hauteur : un père, une mère et leur enfant se dressent vers le ciel (et pointent l’Amérique). Ce monument a été inauguré il y a tout juste 10 ans, pour le cinquantenaire de l’Indépendance du Sénégal, avec ces mots du président Abdoulaye Wade (prédécesseur de l’actuel chef de l’Etat Macky Sall) :

Visiteur africain ou étranger, si, un jour, tes pas te portent

Au pied de ce Monument, pense à tous les sacrifiés

Qui ont arraché l’Afrique à l’obscurité pluriséculaire

Pour la propulser dans la lumière de la Liberté.

Dakar Monument Renaissance Africaine

Longeons la côte jusqu’au quartier des Almadies avec ses bars, discothèques et restaurants, ses riches villas et son golf club, et arrivons au quartier de Ngor. Cet ancien village de pêcheurs nous offre son charme tranquille, sa plage et ses bonnes tables. Ne manquez pas les poissons grillés, les huîtres et les langoustes du vivier de la Cabane du Pêcheur : produits de qualité et bien cuisinés, accueil très agréable et tables dominant la plage et l’île de Ngor.

Cette petite île que l’on rejoint en quelques minutes de chaloupe nous met totalement à l’écart de la vie trépidante de Dakar. Son habitante la plus célèbre fut la chanteuse France Gall, l’interprète de Babacar, le tube écrit et composé par son mari Michel Berger :

Babacar
Où es-tu, où es-tu, Babacar?
Où es-tu, où es-tu?

J’ai des mots qui frappent, qui sonnent
Et qui font mal comme personne
C’est comme la vie qui s’arrête
J’ai des mouvements de colère sur le troisième millénaire
Tout casser et tout refaire
J’ai pas manqué de courage
Mais c’était bien trop facile
Te laisser en héritage un exil

Dakar plage et ile de Ngor

L’autre île incontournable de Dakar, c’est bien sûr l’île de Gorée avec sa Maison des esclaves. On n’est plus très sûr de son rôle effectif dans la traite négrière mais sa portée symbolique demeure intacte.

Quittons l’île et le quartier de Ngor et continuons à remonter la côte atlantique en direction de la plage du Virage, de l’ancien aéroport Léopold Sédar Senghor et de l’île de Yoff. La dernière étape que nous vous proposons est la maison-musée Ousmane Sow. C’est ici que le sculpteur a vécu et travaillé de 1999 à la fin de sa vie. Tout a été préservé, du carrelage réalisé par l’artiste lui-même jusqu’à ses outils, objets personnels, souvenirs intimes. Et on peut y admirer des dizaines d’œuvres originales.

Dakar Maison Ousmane Sow

La carrière publique d’Ousmane Sow fut brève mais fulgurante. Il avait toujours sculpté mais il a attendu ses 50 ans pour montrer ses œuvres et faire aussitôt événement : à Dakar en 1987, à la Documenta de Kassel en 1992, à la biennale de Venise en 1995 et à Paris au printemps 1999, quand plus de trois millions de visiteurs vinrent admirer, sur le pont des Arts, ses guerriers masaïs, ses lutteurs noubas et ses pasteurs peuls. Des colosses aux ossatures de fer, de paille et de jute, recouvertes par la mixture secrète élaborée par Ousmane Sow.

Pour préparer votre voyage au Sénégal : le site de l’Agence de promotion touristique du Sénégal: www.visitezlesenegal.com

Votre avion pour Dakar au départ du Grand Sud

L’aéroport international Dakar Blaise Diagne est situé à 50 km de Dakar et 30 km de la zone touristique de Saly.

  • Vols directs : uniquement au départ de Marseille avec Air Sénégal
  • Vols via Paris avec Air France au départ de Bordeaux, Marseille, Montpellier, Nice et Toulouse
  • Vols via Casablanca avec Royal Air Maroc au départ de Bordeaux, Marseille, Montpellier, Nice et Toulouse
  • Vols via Bruxelles avec Brussels Airlines au départ de Marseille, Nice et Toulouse
  • Vols via Lisbonne avec TAP Air Portugal au départ de Bordeaux, Marseille, Nice et Toulouse
  • Vols via Madrid avec Iberia au départ de Bordeaux, Marseille, Nice et Toulouse

Photos © Christian Guillard

Vous avez aimé ? Réagissez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Les champs obligatoires sont indiqués avec *.

Ce site utilise Akismet pour filtrer les commentaires indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.

7 Partages
Tweetez
Partagez7
Partagez
Buffer
Print
Contactez nous

Vous avez une question ? Contactez-nous au moyen de ce formulaire ou écrivez-nous à l’adresse : contact@flyandgo.fr

Votre adresse e-mail ne sera pas conservée et servira uniquement à vous répondre. Pour plus d’informations, veuillez consulter notre Politique de confidentialité

En cochant cette case, j’accepte que les informations saisies soient exploitées dans le cadre de ma demande de contact.
Merci pour votre message. Nous vous recontacterons dès que possible.

L’équipe FlyAndGo

Abonnez vous à notre Newsletter

Envies de voyage ? Avec FlyAndGo, envolez-vous depuis les aéroports du Grand Sud, de Bordeaux à Nice en passant par Toulouse, Montpellier et Marseille, et profitez de nos informations, conseils, suggestions et bons plans.

Abonnez-vous à la Newsletter de FlyAndGo. C’est gratuit et votre adresse e‑mail ne sera pas communiquée à des tiers.

  • Suggestions de voyages
  • Nouveautés des compagnies aériennes
  • Conseils d’experts du tourisme
  • Coups de cœur de personnalités
  • Bonnes adresses
En cochant cette case, j’accepte de recevoir la Newsletter de FlyAndGo par voie électronique.

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription figurant sur chacune de nos Newsletters ou en nous contactant à l’adresse : contact@flyandgo.fr

Pour plus d’informations, veuillez consulter notre Politique de confidentialité

All rights reserved © FlyAndGo 2015 - 2020

Merci de vous être inscrit à la Newsletter de FlyAndGo.

Pour le respect de la vie privée de nos lecteurs, l’inscription se fait en deux étapes.

Vous allez recevoir dans quelques instants un message à l’adresse que vous nous avez indiqué.

Pour valider votre abonnement à notre Newsletter, cliquez sur le lien contenu dans ce message, afin de confirmer votre adresse électronique.

Si vous ne recevez pas ce message, merci de vérifier le contenu du dossier "Courrier indésirable" ou "SPAM" de votre logiciel de courrier électronique.

Cordialement

L’équipe FlyAndGo