Contact

FlyAndGo

Vos envies de voyage au départ des aéroports du Grand Sud

Au départ de Toulouse : Vienne, impériale et contemporaine

Vienne imperiale

Peinture, musique ou architecture, parcs et jardins, vins et gastronomie, shopping et vie nocturne… Quelles que soient vos passions, vous trouverez votre bonheur à Vienne. Comme l’été dernier, la capitale autrichienne (« meilleure ville du monde où il fait bon vivre ») est reliée à Toulouse 2 fois par semaine avec ASL Airlines France.

Vienne imperiale contemporaine

Vienne célèbre cette année le centenaire de la mort de l’empereur François Joseph. L’anniversaire donne lieu à plusieurs expositions mais Norbert Kettner, le directeur de l’office de tourisme de Vienne, s’empresse de souligner que « sans rien perdre de son faste d’antan, la ville s’est muée en centre moderne de l’art contemporain ». Impériale et contemporaine : ainsi se présente Vienne 2016, avec ses châteaux, parcs et musées incontournables comme avec ses lieux de création, de design et de fashion shopping. L’un des charmes de Vienne est aussi que l’on peut se promener dans les ruelles médiévales autour de la cathédrale et pousser les portes des vielles bâtisses pour découvrir, en arrière-cour, une Vienne intimiste et tranquille, ni impériale, ni postmoderne ni contemporaine mais tout simplement hors du temps.

Vienne intimiste

Les incontournables

Avec près de 30 châteaux et plus de 100 musées (et environ 120 galeries d’art contemporain), Vienne fait défiler l’histoire de l’architecture, de la peinture, de la sculpture : un festival permanent et omniprésent. Ici, même l’usine d’incinération vaut le détour ! Une promenade en calèche est sans doute le meilleur moyen d’admirer les façades. Les sites incontournables sont bien sûr le centre historique de l’ancienne capitale austro-hongroise et le château de Schönbrunn : palais, musées, serres, sculptures, jardins à la française, … On mesure tous les bienfaits artistiques de la concurrence entre les Habsbourg et les Bourbon, entre Vienne et Versailles.

Vienne chateau

Le palais du Belvédère mérite aussi plusieurs heures de visite, entre le Belvédère supérieur, le Belvédère inférieur, le jardin botanique et le jardin alpin, les fontaines et les cascades, la vue sur la ville et le musée qui réunit notamment Le Baiser de Gustav Klimt, le portrait d’Eduard Kosmack par Egon Schiele et Une allée du jardin de Monet à Giverny, de Claude Monet.

Vienne belvedere

Les amateurs de l’impressionniste français iront aussi au palais-musée de l’Albertina pour l’exposition « De Monet à Picasso ». Pour Klimt et Schiele, rendez-vous au musée Leopold avec ses trésors de l’Art nouveau viennois, de la Wiener Werkstätte et de l’expressionnisme. La boutique du Leopold met en avant quelques belles citations : « L’art ne peut pas être moderne, l’art est éternel » (Egon Schiele), « Tout art est érotique » (Gustav Klimt). Quant au café du musée, il offre une vue panoramique sur le MuseumsQuartier et sur son vis-à-vis tout aussi moderne : le Mumok.

Vienne Mumok

Du baroque à l’underground

La musique est aussi l’une des reines de Vienne où Mozart, par exemple, vécut ses années les plus fécondes. Il faut donc fréquenter le Musikverein, le Wiener Konzerthaus, le Theater an der Wien… Certaines représentations de l’Opera national de vienne sont retransmises en direct et gratuitement à l’extérieur du monument, sur un écran de 50 m². Le jazz, la pop, l’électro, les comédies musicales ont également toute leur place à Vienne

Vienne ville verte

Avec 850 parcs et espaces verts, Vienne est aussi, avec Londres et Berlin, l’une des capitales les plus vertes d’Europe. C’est même la seule métropole à posséder intra-muros 700 hectares de vignes. Parmi nos jardins préférés : le Rosarium de Volsgarten (4000 rosiers de 400 variétés, en bordure du Ring), l’Augarten (jardins baroques, Manufacture de porcelaine) et le parc thermal d’Oberlaa avec ses jardins à thèmes (du jardin japonais à celui « des plantes vivaces et des amoureux »). Quant au Prater, ancienne forêt et chasse impériale, c’est un parc d’attraction célèbre notamment pour sa grande roue, érigée en 1897 et qui vous élève à plus de 60 mètres pour dominer toute la ville.

Vienne roue

Se déplacer ?

Le réseau métro et tramway est particulièrement performant. La Vienna Card 72 heures vous offre 3 jours de déplacement illimité bus-tramway-métro pour 24,90 € (avec en prime des réductions dans plus de 210 musées, sites touristiques, magasins, cafés, restaurants…).

Le conseil : si vous vous déplacez à pied, ne vous aventurez surtout pas sur les pistes réservées aux deux-roues. Les cyclistes viennois sont particulièrement véloces.

Pour le trajet aéroport – centre-ville, on peut privilégier l’InterCityExpress (ICE) : 30 minutes de transport et un ticket à seulement 4,40 €.

Dormir ?

Décalé : le 25 hours, tout proche du quartier des musées. Les chambres sont petites (mieux vaut voyager léger) mais avec une décoration étonnante qui correspond bien au slogan de l’établissement: « Ici, nous sommes tous fous » ! La terrasse permet de prendre un petit-déjeuner ensoleillé avec vue sur parc. 25 hours est aussi présent à Berlin, Francfort, Hambourg et Zürich.

Nouveau : l’Hôtel Grand Ferdinand a ouvert ses portes en septembre dernier. C’est le quatrième établissement de Florian Weitzer, un indépendant déjà présent à Vienne et Gratz : 138 chambres et suites, 3 restaurants faisant notamment référence à la gastronomie austro-hongroise, une grande piscine sur le toit. La façade de l’immeuble, qui date des années cinquante, est peu intéressante mais l’intérieur de l’hôtel regorge de clins d’œil à la Vienne impériale et de facettes résolument contemporaines. Quant à la qualité de service, elle est digne d’un 5*. Le Grand Ferdinand est situé près de l’Hôtel Imperial, l’une des grandes références du luxe viennois avec le Sacher.

Prendre un verre ?

En hauteur : le Loft du Sofitel, au 18ème étage de l’hôtel, une tour de verre inspirée de la cathédrale gothique Saint-Étienne et signée Jean Nouvel.

En terrasse : le Kleines Café, sur la charmante Franziskanerplatz, face à l’église et au monastère.

Vienne cafe

En cave : le Meinl am Graben permet de déguster les vins viennois et du reste de l’Autriche aux côtés des plus grands crus français. Le Julius Meinl am Graben est aussi une épicerie fine et un restaurant avec petit-déjeuner, repas d’affaires et menu dégustation.

Sur la Praterstrasse : le Supersense témoigne du renouvellement permanent des cafés et restaurants viennois. Ici, les boissons et pâtisseries les plus traditionnelles s’apprécient dans une ambiance vinyle et vintage, entre un coin atelier photo et un fond de salle dédié à la guitare.

À table !

Bistrot gastro : O Boufés a été créé par le chef Konstantin Filippou, juste à côté de son restaurant une étoile Michelin. Rigueur et créativité, cuisine moderne et racines méditerranéennes, vins naturels et décoration dépouillée.

Au château : le Café Residenz permet de déjeuner en terrasse au château Schönbrunn. Un très bon rapport qualité-prix pour un site très touristique et un service efficace dans un cadre exceptionnel. Pour compléter le repas et apprendre à réussir une pâtisserie emblématique, il ne faut pas manquer l’Apfelstrudel Show qui est organisé toutes les heures.

Y aller ?

Vienne avion

Toulouse – Vienne avec ASL Airlines France (ex-Europe Airpost) : 2 vols par semaine, le vendredi et le lundi (jusqu’au 30 septembre) : départ de Toulouse à 13h35 pour une arrivée à 15h45. Départ de Vienne à 10h40 pour une arrivée à 12h50. Aller simple à partir de 79 € TTC (15 kg de bagage inclus).

“Les jours et horaires des vols, précise ASL Airlines France, ont aussi été calculés pour répondre aux besoins des passagers Affaires, compte tenu de la forte attractivité économique, et pas seulement touristique, de Vienne et de Toulouse”.

www.wien.info

Photos © FlyAndGo

Voir aussi :

Une réflexion au sujet de “Au départ de Toulouse : Vienne, impériale et contemporaine

  1. Pingback: Escapade à Vienne : une capitale impériale, contemporaine et gastronomique • FlyAndGo

Donnez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée

Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Partagez2
Buffer
Email
FlyAndGo
Contactez nous
Vous avez une question ? Contactez-nous au moyen de ce formulaire ou écrivez-nous à l'adresse : contact@flyandgo.fr
Merci. Nous vous recontacterons dès que possible
ABONNEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

Envies de voyage ? Avec FlyAndGo.fr, envolez-vous depuis les aéroports du Grand Sud, de Bordeaux à Nice en passant par Toulouse, Montpellier et Marseille, et profitez de nos informations, conseils, suggestions et bons plans.

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire de FlyAndGo.fr. C'est gratuit et votre adresse mail ne sera pas communiquée à des tiers.

  • Suggestions de voyages
  • Nouveautés des compagnies aériennes
  • Conseils d'experts du tourisme
  • Coups de cœur de personnalités
  • Bonnes adresses
All rights reserved © FlyAndGo 2015 - 2017

Merci de vous être inscrit à la Newsletter de FlyAndGo.

Pour le respect de la vie privée de nos lecteurs, l'inscription se fait en deux étapes.

Vous allez recevoir dans quelques instants un message à l'adresse que vous nous avez indiqué.

Pour valider votre abonnement à notre Newsletter, cliquez sur le lien contenu dans ce message, afin de confirmer votre adresse électronique.

Si vous ne recevez pas ce message, merci de vérifier le contenu du dossier "Courrier indésirable" ou "Spam" de votre logiciel de courrier électronique.

Cordialement

L'équipe FlyAndGo