Skip to main content

france-3-belinchon-portrait

Carlos Bélinchon est le délégué régional France 3 Midi-Pyrénées / France 3 Languedoc-Roussillon. À l’heure de la rentrée, il nous présente sa nouvelle grille des programmes télé, sa démarche dans le digital et la future réorganisation de ses antennes avec la grande région Occitanie. Et en guise d’After, Carlos Bélinchon nous parle aussi de ses goûts en matière de voyage et de ses destinations préférées.

Votre actualité du moment, c’est évidemment la mise en place de la nouvelle grille des programmes 2016-2017. Quels sont les grands axes de cette rentrée ?

Un mot tout d’abord, si vous le voulez bien, sur nos programmes de cet été, car nous sommes plutôt fiers de nos résultats : plus de 23 % de part d’audience pour notre tranche 19h-20h dans la région et une position de leader absolu, malgré notamment la concurrence des émissions sur les Jeux Olympiques…

Alors s’agissant de la rentrée, elle se fait dans un contexte particulier : la réorganisation de nos structures pour intégrer la nouvelle carte territoriale. Une direction « France 3 Occitanie » sera mise en place dans quelques mois et, à l’antenne, c’est dès à présent que nous faisons évoluer nos contenus. Nous avions initié le mouvement l’an dernier, nous l’amplifions avec par exemple le passage de 26 à 52 minutes d’Occitanie Matin, à 9h50. Le magazine Carnet de vol est maintenant diffusé 3 samedis sur 4, au lieu d’un seul, et nous poursuivons les magazines qui témoignent de notre « fusion éditoriale » entre Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon, tels que Enquêtes de région, Rugby Magazine et Signes du toro, sans oublier nos deux langues régionales avec Viure al Païs occitan et catalan. 2016-2017 est aussi une année majeure sur le plan politique, d’où notre nouveau rendez-vous Dimanche en politique, chaque dimanche à 11h30. Un mot, enfin, de notre engagement numérique : nous renforçons sensiblement notre présence innovante sur le web, Facebook et Twitter. Nous ne faisons pas la chasse aux clics, nous avons la même ligne éditoriale, la même mission de service public, mais avec un ton, une écriture et des formats différents. Le site commun à l’ensemble de l’Occitanie sera mis en ligne dès janvier prochain.

france-3-belinchon-regie

Parlons Voyages maintenant. Quand vos responsabilités vous laissent un week-end prolongé, où aimez-vous faire un city break ? Europe du Nord, Europe du Sud ?

L’Espagne est ma destination première, ma tendance naturelle, surtout l’Andalousie où j’ai de la famille. Donc dès que j’ai l’opportunité d’un week-end prolongé, je m’envole pour Séville. Ma seconde destination, c’est l’Irlande, là aussi pour des raisons familiales puisque j’ai une fille qui vit et travaille à Cork. Elle est parfaitement trilingue, français-anglais-espagnol, et le marché de l’emploi est très ouvert, très dynamique pour les jeunes. J’ajoute que l’Irlande est un pays magnifique et que les Irlandais sont des gens vraiment très accueillants.

Et pour vos vacances ? Vous êtes du genre à vous ressourcer toujours au même endroit ou vous préférez découvrir chaque année de nouveaux horizons ?

Avec ma femme et mes enfants, nous avons toujours beaucoup voyagé sur d’autres continents : l’Amérique latine et les États-Unis, l’Asie aussi avec notamment l’Indonésie. Le voyage, la découverte d’autres cultures, c’est vraiment un grand plaisir, un grand enrichissement. Et quand on voit aujourd’hui le développement des réseaux aériens et la baisse des tarifs, c’est fantastique. Reste les contraintes professionnelles : quand on ne peut s’absenter que deux semaines, c’est difficile de partir à l’autre bout du monde, de rester si peu de temps dans un pays que l’on ne visitera qu’une seule fois dans sa vie.

Il y a encore un pays que vous n’avez pas découvert et qui vous fait rêver ?

Le Brésil ! Je n’y ai été qu’une seule fois, et encore ce n’était qu’un séjour de quatre jours à titre professionnel. C’est donc un pays que j’aimerais visiter vraiment.

Notre question bonus : quelle est la ligne aérienne directe que vous aimeriez voir s’ouvrir à Toulouse-Bagnac ? Pays scandinaves ou Émirats ? Chine ou États-Unis ?

La Chine, indiscutablement. C’est un pays-continent d’une incroyable richesse au-delà de son poids économique. La découverte de Shanghai a été un véritable choc pour moi : une sorte de Los Angeles ou de San Francisco peuplée de Chinois ! Mais je crois que c’est à destination de Pékin qu’une ligne directe serait la bienvenue au départ de Toulouse.

Photos © Fred Lancelot.

Vous avez aimé ? Réagissez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Les champs obligatoires sont indiqués avec *.

Ce site utilise Akismet pour filtrer les commentaires indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.

0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez
Buffer
Print