Skip to main content

Ajaccio les Sanguinaires

Il reste toujours en nous une terrible envie de poser nos valises en Corse… Ne serait-ce que pour un petit week-end ! Goûter les saveurs du maquis, plonger les yeux dans la grande bleue, s’alanguir sur le sable, à la terrasse d’un café ou partir en balade dans l’arrière pays. Les criques sculptées par le vent nous appellent.  Atterrissage imminent à Ajaccio.

Ajaccio le port

Belles plages en centre ville, paillotes les pieds dans l’eau, chemin des Crêtes, route des Sanguinaires… La patrie de Bonaparte se visite aisément à pied. Commençons par la Maison Bonaparte, devenue musée national. Laissez-vous guider à travers les salles qui racontent l’histoire de Napoléon et de la Corse.

Musee Fesch

Restons dans l’histoire avec le musée Fesch, on y va pour son impressionnante collection de peintures italiennes, la deuxième de France après celle du Louvre.

La Corse sauvage, d’Ajaccio aux vallées de la Gravona et du Prunelli

Partez au dessus du Golfe, en pleine nature, au milieu des châtaigniers. Entre les deux plus hauts massifs du centre de la Corse : le monte d’Oro et monte Renoso, la Gravona vient se jeter au cœur du Golfe d’Ajaccio. Prêts pour la rando ?

A 30 minutes d’Ajaccio, faîtes une halte à Peri, village accroché à la montagne. Un peu plus loin, Bocognano offre une vue magnifique sur la vallée, on adore s’arrêter près de la fontaine de galets.

Un petit conseil, pensez à demander à l’office de tourisme le guide des 3 vallées (Gravona, Cruzinu et Punelli).

Avec les enfants, la bonne idée est d’aller visiter le parc d’élevage et de protection des tortues, A Capulatta.

Ils invitent le maquis à table …

Pour déguster la Corse, la vraie, l’authentique, rendez-vous au Le bar à vin de Nicolas Stromboni, il a été sacré meilleur caviste de France en 2011. Nicolas a installé le Chemin des Vignobles dans un ancien chai. On y va pour ses 2500 références de vins bien sûr mais aussi pour la charcuterie corse, les produits du terroir ET les talents de conteur de Nicolas…

Restaurant Tempi Fa ProprianoA quelques kilomètres d’Ajaccio, à Propriano, The Place to Be, c’est chez Tempi Fa, face à la mer. Dans son resto-boutique, Frédéric Faverot nous emmène déguster saucisse de veau tigré, figatelli, salsiccia, pourcu nustrale… Des produits du terroir qui donnent toute leur puissance à la charcuterie corse.

Qu’attendez-vous pour partir ? Vous souhaitez y aller en hiver ? Les Iles Sanguinaires ne sont jamais aussi belles que sous la tempête.

J’y vais !

Toulouse – Ajaccio : vols réguliers avec Air Corsica et Volotea.
Montpellier – Ajaccio : du 27 mars 2016 au 29 octobre avec Volotea.

Se loger :

L’hôtel La Pinède sur la route des Sanguinaires est ouvert toute l’année. A partir de 85 € la nuit.
En plein centre ville : l’hôtel SanCarlu donne sur les remparts de la Citadelle, à 50 mètres de la plage Saint-François. A partir de 60 € la nuit.
Palazzu U Domu, en centre ville, hôtel 4 étoiles, à partir de 150 € la nuit.

On sort d’Ajaccio. Près de Sartène, le domaine de Saparale, Julie Farinelli veille sur ses maisons et le domaine viticole. Véritable coup de coeur pour vacances de rêve.

Domaine de Saparale

Y’a une appli pour ça !

Pensez aux applications sur vos mobiles, c’est pratique et gratuit.

Outdoor-Ajaccio vous accompagne en randonnées autour d’Ajaccio. On choisit son itinéraire en fonction de ses critères : temps, difficultés, lieux incontournables à voir…

By Ajaccio est l’application officielle de l’office de tourisme. Concerts, expos, bons plans, restos, hôtels… C’est dans la poche !

Photos © FlyAndGo

Vous avez aimé ? Réagissez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Les champs obligatoires sont indiqués avec *.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez
Buffer
Print