Skip to main content

Brest tour chateau

Avec ses 5 ports, son château-fort – Musée de la marine et, côté terre, son conservatoire botanique, Brest nous offre une belle escale océane pour le temps d’un week-end.

Ici, même le tramway vit au rythme de la marine et s’interrompt parfois, quand le passage d’un navire sur la rivière Penfeld nécessite la levée du pont de Recouvrance ! Richelieu, Colbert et Vauban firent de la cité océane un port militaire de tout premier plan. Au siècle dernier, la ville fut ravagée par les bombardements anglo-américains de 1941 à septembre 1944 : 30 000 bombes, 100 000 obus !

Brest tour Tanguy

Brest fut reconstruite sur les plans un peu austères et monotones de l’architecte-urbaniste Jean-Baptiste Mathon mais quelques monuments avaient survécu, et non des moindres : la tour Tanguy, sur la rive droite de la Penfeld, et, juste en face, le château de Brest dont les premiers soubassements remontent au castellum romain du 3ème siècle. Il abrite aujourd’hui la Préfecture maritime et le Musée de la marine qui s’étend, de tours en courtines, à travers tout le monument.

Côté terre, à l’autre bout de la ville, c’est le vallon du Stang Alar qu’il convient de remonter en partant du port et de la plage du Moulin Blanc : petites mares et grands étangs, arbres rares et points de vue, serres exotiques et aires de jeux et de pique-nique.

Brest conservatoire botanique

Parmi les autre sites à visiter : le complexe Océanopolis, le Musée des Beaux-Arts avec son exposition sur Sa Majesté le pont tournant, les deux ports de plaisance, les quais de la Douane et Eric Tabarly… Vous pourrez aussi profiter de votre séjour pour céder à l’appel du large et faire une sortie en mer, ou pousser jusqu’au Conquet, là où finit le Finistère : ce petit port de la mer d’Iroise est le plus à l’ouest de la France continentale. Enfin, prenez le temps d’apprécier les multiples saveurs de la mer et du terroir : les crêpes, bien sûr, et le Kig ha farz, mais aussi la saucisse de Molène fumée aux algues, les fraises de Plougastel, les ormeaux de la mer d’Iroise…

A visiter :

Le Musée national de la marine : il permet à la fois de parcourir le Château de Brest, de profiter de ses points de vue sur la rade, les ports, la ville et la rivière Penfeld, et de découvrir l’histoire de la construction navale, de la décoration des navires, de l’expédition de Lapérouse, des navires de l’après-guerre et des sous-marins, sans oublier le bagne de Brest qui, entre 1748 et 1858, accueillit quelques 50 000 bagnards, dont un certain François Vidocq.

www.musee-marine.fr

Le conservatoire botanique : au cœur du vallon du Stang-Alar (coulée verte de 2 kilomètres), ce jardin remarquable réunit 1 700 espèces menacées de Bretagne, d’Europe et des îles du monde entier. On y trouve par exemple le pin Wollemi dont on connaît moins de 100 spécimens dans le monde. Les serres tropicales sont à visiter absolument !

www.cbnbrest.fr

Océanopolis : le parc de découverte des océans, premier équipement touristique de Bretagne avec ses 3 pavillons thématiques qui recréent les environnements polaires, tropicaux et tempérés peuplés des espaces animales les plus emblématiques.

www.oceanopolis.com

Brest Oceanopolis

L’abri Sadi Carnot : ce souterrain long de 400 mètres fut construit en 1942-1943 pour protéger la population. C’est aujourd’hui un lieu de mémoires pour la paix. Attention : l’abri Sadi Carnot n’est ouvert que ponctuellement et la visite se fait par petits groupes toutes les 45 minutes.

www.brest.fr

L’exposition « Sa majesté le Pont tournant » (jusqu’au 18 septembre au Musée des Beaux-Arts) : un hommage à cette construction métallique construit en 1861 (et détruit en 1944). Il reliait les deux rives de la Penfeld sans entraver le passage des navires.

musee.brest.fr

Brest pont tournant

A table !

Le conseil : pensez à réserver systématiquement avant de vous rendre dans un restaurant brestois !

Mise en bouche : les halles Saint-Louis sont réduites pour cause de rénovation mais le marché de la rue de Lyon, le dimanche matin, étale tous les produits locaux : coquilles Saint-Jacques, carottes de sable, fraises de Plougastel, fromages, charcuteries…

Authentique : Le Ruffé, rue Yves Collet. Du fait maison avec le meilleur des produits locaux et dans la belle convivialité créée par Thierry Beauvy et Jean-Michel Faljean.

Poissons et fruits de mer : La Maison de l’Océan, sur le Quai de la Douane. Du sans faute, de l’accueil à l’assiette. Parmi les spécialités : les plateaux de dégustation, la choucroute de la mer, le pavé de morue braisé à la crème d’ail, l’assiette foie gras maison et noix de pétoncles, les huîtres boudeuses farcies braisées au sauvignon (on les appelle « boudeuses » parce que ce sont des huîtres qui refusent de grandir).

Original : Le Crabe-Marteau, toujours sur le quai de la Douane. Un tableau, un sceau sous la table, une planche de bois et un marteau. Et à vous de jouer avec les crabes et les araignées. Attention aux doigts !

Gastronomique : L’Imaginaire, rue Fautras. Romain et Charlotte Pouzadoux fêtent les 10 ans de leur table inclassable. Choisissez la taille de votre menu (de 3 à 9 services) et laissez carte blanche au chef…

Sympa : Les P’tites recettes, rue Émile Zola. Un bon rapport qualité-prix et un bel équilibre entre nutrition et saveurs. Avec un peu de chance, vous aurez droit aux langoustines de Concarneau à la purée de céleri et fève tonka.

Crêpes et galettes : La crêperie du foi Gradlon, rue Fautras. De 4 à 9 € la crêpe ou la sarrasin, de la plus classique à la salé-sucré, dans un décor tout en bois et avec une clientèle de tous les âges.

Brest Cale Moulin blanc

Prendre un verre ?

Branché : Le Baragwin, rue Algésiras. Ne vous y trompez pas, « Baragwin », c’est du breton et cela veut dire « pain » et « vin ». Ce bistrot ouvert il y a quelques mois par Sébastien Leblay est un bar à vins, à cocktails, à tartines et à soirées vinyles.

En terrasse : le Tour du Monde, avec son ponton-solarium (ouvert par tous les temps !) au-dessus de la marina du Moulin blanc. Ce bar fut créé en 1993 par Olivier de Kersauson.

Et pour bruncher : le Café du Musée, chaque premier dimanche du mois.

Brest Hermione

Le rendez-vous…

Les Fêtes maritimes internationales Brest 2016 auront lieu du 13 au 19 juillet : 7 jours de fête et d’animation, 5 000 marins et 1 500 bateaux dont l’Hermione, la célèbre réplique de la frégate de La Fayette. Elle reviendra à Brest pour célébrer les États-Unis qui seront le pays invité d’honneur de Brest 2016.

www.brest-metropole-tourisme.fr

Toulouse – Brest : 2 vols par semaine avec Volotea.

Montpellier – Brest : 2 vols par semaine avec Volotea.

Perpignan – Brest : 2 vols par semaine avec Chalair (du 1er juillet au 12 septembre).

Photos :

Château de Brest, Tour Tanguy et Conservatoire botanique © FlyAndGo

Océanopolis © Océanopolis

Pont tournant et Cale du Moulin Blanc © Brest Métropole

L’Hermione © René Tanguy

Vous avez aimé ? Réagissez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Les champs obligatoires sont indiqués avec *.

Ce site utilise Akismet pour filtrer les commentaires indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.

0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez
Buffer
Print