Contact

FlyAndGo

Vos envies de voyage au départ des aéroports du Grand Sud

8 conseils pour un voyage à Nantes

Nantes chateau des ducs

Cité des Ducs de Bretagne, ville aux cent jardins, chantier naval reconverti dans les machines les plus improbables, anciennes biscuiteries désormais branchées culture, ville de Jules Vernes – et de la traite négrière… Nantes offre de multiples visages et c’est une destination « city break » particulièrement riche. Voici quelques conseils pour vous guider dans votre exploration.

Ne pas contourner les incontournables

Le Château des ducs de Bretagne (photo ci-dessus) est évidemment le premier lieu à visiter avec sa superbe façade Renaissance que l’on peut admirer depuis la cour et les multiples points de vue qu’offre le circuit des remparts. Le château est aussi Musée d’histoire de Nantes : une introduction très vivante à la cité nantaise depuis ses origines jusqu’à la métropole d’aujourd’hui. Juste avant de franchir le pont-levis, vous serez accueilli par Anne de Bretagne elle-même, telle que Jean Fréhour l’a sculptée dans le bronze.

Nantes cathedrale

À ne pas manquer non plus, la cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul, « grande, haute, lumineuse », avec sa façade en pierre blanche (photo ci-dessus) et, à l’intérieur, les gisants sculptés par Michel Colombe entre 1502 et 1507. L’artiste a déjà 75 ans mais il donne une grande beauté et une incroyable sérénité aux parents de la reine Anne de Bretagne : le duc François II et sa seconde épouse Marguerite de Foix. Passez aussi par les cryptes : la crypte romane abrite le trésor de la cathédrale et la crypte du 19ème siècle accueille une exposition permanente sur l’histoire du monument.

Toujours dans le quartier Bouffay, vous trouverez quelques maisons médiévales et de nombreux bars et restaurants. Vous pourrez par exemple faire une pause à la crêperie Fleur de Sel, rue de la Bâclerie : accueil sympathique, déco Corto Maltese, crêpes et galettes à base de farines bretonnes bio (froment et sarrasin) et formule à 10 € le midi avec galette salée, crêpe sucrée et bolée de cidre.

Crébillonner passage Pommeraye

Dans le quartier Graslin, c’est plutôt le soir qu’il faut passer par la place Graslin, quand l’éclairage nocturne met en valeur l’opéra et son péristyle avec colonnes et muses. Le théâtre date de la fin du 18ème siècle. Juste en face, c’est la brasserie La Cigale, inaugurée un siècle plus tard dans l’ivresse ornementale du style Art déco. Pensez à réserver : ce Monument historique est très couru !

Nantes passage Pommeraye

Le quartier Graslin est aussi riche de belles boutiques, notamment rue Crébillon – d’où le verbe « crébillonner » pour dire « faire des achats » ou au moins du lèche-vitrines. Les gourmands entreront dans la cour du n°21, chez le maître chocolatier Castelanne. Le plus beau site commercial est le passage Pommeraye, véritable chef d’œuvre architectural du 19ème siècle (photo ci-dessus). Et pour laisser refroidir votre carte bancaire, allez vous reposer cours Cambronne, entre tilleuls, magnolias et immeubles classés.

S’ouvrir l’appétit au marché de Talensac

Nantes compte près d’une vingtaine de marchés – sans compter les marchés aux fleurs, aux puces et aux livres… En centre-ville, le marché de Talensac mérite vraiment le détour. Il est ouvert tous les matins sauf le lundi et ses halles successives vous donneront un bel aperçu des produits régionaux avec en vedette les poissons, huîtres et fruits de mer, mais aussi les volailles et charcuteries, les fruits et légumes, les miels et fromages…

Nantes marche de Talensac

Pour passer à table, à 200 mètres du marché, nous vous conseillons le restaurant Cuit Lu Cru, rue Chateaubriand : une table toute récente et très prometteuse. Extraits de la carte de printemps, pour vous mettre en appétit : foie gras à la vanille, saumon fumé maison et asperges, épaule d’agneau de l’Aveyron basse température (11 heures de cuisson) aux herbes fraîches, crémet nantais aux poires et biscuit croustillant…

Surveiller les enfants (danger : éléphant)

Nantes elephant

Sur l’île de Nantes, à l’emplacement des anciens chantiers de construction navale (fermés il a tout juste trente ans), de drôles de machines ont pris place dans la Galerie des machines, sous les Nefs et dans le Carrousel des mondes marins. Et il n’est pas rare de croiser le grand éléphant aux engrenages d’acier et à la trompe qui aime arroser les enfants massés sur son passage. Nous sommes ici sur le territoire des Machines de l’île – et nous sommes bien dans la ville de Jules Verne !

En prolongeant votre promenade, vous irez d’un côté vers les célèbres anneaux de Daniel Buren et Patrick Bouchain et vers « la jaune » (la grue Titan qui levait des blocs de bateaux pour le montage sur cale), et de l’autre vers le palais de justice dessiné par Jean Nouvel et tout un quartier très représentatif de l’architecture contemporaine.

Se souvenir de l’esclavage – et de son abolition

Nantes memorial esclavage

La traite négrière fait aussi partie de l’histoire de la Cité des Ducs. Nantes fut même le premier port négrier français avec 550 000 captifs transportés à bord de navires aussi bien baptisés « Le Pourvoyeur » que… « L’Amitié » ! Près de 2 000 plaques commémoratives rappellent ces expéditions sur l’esplanade du mémorial de l’abolition de l’esclave. Un passage souterrain évoque l’enfermement des esclaves dans les cales des navires et rappelle la longue lutte pour l’abolition de l’esclavage, la lutte de l’humanité contre l’inhumanité.

Se dépayser en prenant le (Navi)bus

Nantes Trentemoult maisons colorees

Il suffit de franchir la Loire (simplement avec le Navibus du réseau de transports en commun) pour trouver le dépaysement au quartier Trentemoult. Cet ancien village de pêcheurs se distingue par son calme, ses petites maisons colorées, ses guinguettes en bord de fleuve et sa vue sur Nantes. Si c’est l’heure du déjeuner, faites-vous griller quelques sardines au Café du port (« Ici on sert à boire et à manger ») ou faites une escale gastronomique à La Civelle, chez le maître restaurateur Vincent Leduc.

Nantes Saint Lupien

Vous pourrez ensuite vous diriger vers le site de Saint-Lupien, un millefeuille archéologique avec sa chapelle parfaitement restaurée et les vestiges d’un port antique. Pour remonter le temps, juste à côté, il faut s’arrêter au Chronographe, un centre dédié aux découvertes archéologiques. Et pour prendre de la hauteur, il faut monter le belvédère du Chronographe : panorama sur Nantes et son agglomération, sa cathédrale médiévale et la Maison radieuse de Le Corbusier, le pont de Cheviré et les grues grise et jaune.

Aller voir si la rose, qui ce matin avait déclose…

Nantes Grand Blottereau

À Nantes, chaque habitant dispose à lui tout seul de 57 m² d’espaces verts ! Parmi les plus récents, le parc floral de la Beaujoire a été créé à l’occasion des Floralies de 1971. Il s’étend sur 14 hectares sur la rive gauche de l’Erdre avec notamment une magnifique roseraie. Plus vaste encore, le parc du Grand Blottereau s’étend sur plus de 30 hectares autour d’un château du 18ème (photo ci-dessus). À découvrir lors de votre promenade : la glacière et le parc à la française, l’orangerie et les serres tropicales, la bananeraie et le jardin coréen, la fontaine de Chan-Kab Park et la pierre méditative de Jean-Claude Lambert.

Parmi les autres parcs et jardins à ne pas manquer, en centre ville cette fois : le jardin japonais sur l’île de Versailles, pour rester zen y compris en faisant une promenade sur l’Erdre en bateau électrique (« sans bruit et sans permis »), et le Jardin des plantes qui, juste à côté de la gare, réunit trois siècles de tradition botanique.

Nantes jardin des plantes banc geant

Ce Jardin Remarquable est l’un des quatre grands jardins botaniques de France. Il vous réserve aussi de multiples surprises, dont un banc géant (photo ci-dessus), des pots-à-porte, une dormanron, des bancs processionnaires… Histoire de chanter avec Claude Ponti sur une musique de Rimo :

Nantes, c’est vert mais pas sévère

Nantes c’est bleu comme le ciel est vert

Nantes c’est rouge estuaire couleur de mer

Nantes c’est jaune biscuit comme le soleil

Ah nan, t’as rien qu’t’as pas si t’es pas là

Et ne pas perdre la ligne (verte)

Nantes ligne verte

Nous sommes loin d’avoir épuisé notre voyage à Nantes. Nous n’avons même pas évoqué le Musée d’art qui vient de rouvrir ses portes ni les deux plus célèbres tours de Nantes : la tour des anciennes biscuiteries Lu (photo ci-dessous), édifiée en 1909 et qui domine aujourd’hui un « lieu unique » branché culture, et la tour de Bretagne achevée en 1976 : 32 étages, 144 mètres de haut et une vue à 360° sur le pays nantais. Notre dernier conseil : dès votre arrivée, passez prendre le guide et le plan touristiques édités par Nantes Tourisme et faites le Parcours du Voyage à Nantes : il suffit de suivre la ligne verte qui est tracée au sol. Pour profiter des meilleurs tarifs sur les incontournables de la destination, sachez qu’il existe existe un Pass Nantes 24, 48 ou 72h à respectivement 25, 35 et 45 € en plein tarif (réduction de 10 % si vous l’achetez en ligne).

Et pour en savoir plus : www.nantes-tourisme.com et www.levoyageanantes.fr.

Nantes tour LU

Votre vol pour Nantes :

Bordeaux – Nantes : avec Chalair

Marseille – Nantes : avec Hop! Air France et Ryanair

Montpellier – Nantes : avec Hop! Air France et Volotea

Nice – Nantes : avec easyJet et Hop! Air France

Pau – Nantes : avec Chalair

Perpignan – Nantes : avec Hop! Air France et Volotea

Toulouse – Nantes : avec easyJet, Hop! Air France et Volotea

L’aéroport Nantes Atlantique est relié au centre-ville par navette routière : départ toutes les 20 minutes, trajet à 8,50 €.

Photos © Christian Guillard / FlyAndGo

Voir aussi :

Donnez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Les champs obligatoires sont indiqués avec *.

9 Partages
Partagez
Tweetez9
+1
Partagez
Buffer
Email
FlyAndGo
Contactez nous
Vous avez une question ? Contactez-nous au moyen de ce formulaire ou écrivez-nous à l´adresse : contact@flyandgo.fr
Merci. Nous vous recontacterons dès que possible
ABONNEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

Envies de voyage ? Avec FlyAndGo.fr, envolez-vous depuis les aéroports du Grand Sud, de Bordeaux à Nice en passant par Toulouse, Montpellier et Marseille, et profitez de nos informations, conseils, suggestions et bons plans.

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire de FlyAndGo.fr. C´est gratuit et votre adresse mail ne sera pas communiquée à des tiers.

  • Suggestions de voyages
  • Nouveautés des compagnies aériennes
  • Conseils d´experts du tourisme
  • Coups de cœur de personnalités
  • Bonnes adresses
All rights reserved © FlyAndGo 2015 - 2017

Merci de vous être inscrit à la Newsletter de FlyAndGo.

Pour le respect de la vie privée de nos lecteurs, l´inscription se fait en deux étapes.

Vous allez recevoir dans quelques instants un message à l´adresse que vous nous avez indiqué.

Pour valider votre abonnement à notre Newsletter, cliquez sur le lien contenu dans ce message, afin de confirmer votre adresse électronique.

Si vous ne recevez pas ce message, merci de vérifier le contenu du dossier "Courrier indésirable" ou "Spam" de votre logiciel de courrier électronique.

Cordialement

L´équipe FlyAndGo